BFMTV

Cette étrange planète qui flotte seule dans l'espace

PSO J318.5-22, une planète flottant seule dans l'espace vient d'être découverte.

PSO J318.5-22, une planète flottant seule dans l'espace vient d'être découverte. - -

Une planète hors du système solaire flottant seule dans l'espace, sans être en orbite autour d'une étoile, a été découverte par une équipe internationale d'astronomes.

Une nouvelle exoplanète découverte. Rien de très original jusqu'ici sauf que cette planète, baptisée PSO J318.5-22, présente la particularité de flotter sans soleil.

La planète a été découverte à l'aide d'un télescope équipé de la plus grande caméra numérique jamais construite et situé au sommet du mont Haleakala, à Hawaii. Cette exoplanète, située à seulement 80 années-lumière de la Terre, est dotée d'une masse six fois supérieure à celle de Jupiter.

Une planète encore enfant

Cette planète s'est formée il y a 12 millions d'années, ce qui, pour une planète, correspond à la toute première enfance. "Nous n'avions encore jamais vu un objet comme cela, flottant librement dans l'espace et qui a toutes les caractéristiques de jeunes planètes trouvées en orbite autour d'autres étoiles", explique Michael Liu, de l'Institut d'astronomie de l'Université de Hawaii à Manoa, principal auteur de cette découverte.

Pour les astronomes et pour la science, cette découverte est inédite car elle prouve qu'un objet solitaire peut exister dans l'espace, ce qui n'avait jamais pu être confirmé jusque-là. "Je me suis souvent demandé si de tels objets solitaires pouvaient exister et maintenant nous savons que c'est le cas", se réjouit Michael Liu.

Une découverte qui fera avancer la science

L'autre particularité de cette planète est qu'elle possède la plus faible masse jamais mesurée sur un objet flottant. En même temps, ses caractéristiques comme sa couleur et l'énergie qu'elle émet, correspondent à celles de planètes en orbite.

Au cours de la dernière décennie, les découvertes d'exoplanètes se sont accélérées; plus de 1.000 ont ainsi été détectées par des méthodes indirectes, comme l'ombre qu'elles produisent sur leur étoile en passant devant.

La différence avec notre PSO J318.5-22, c'est que très peu de ces planètes ont pu être observées directement, puisque la plupart sont en orbite autour de jeunes étoiles de moins de 200 millions d'années, qui sont très brillantes.

Cette exoplanète fournira donc "une occasion unique d'observer le fonctionnement interne d'une planète gazeuse géante comme Jupiter peu après sa naissance", relève Niall Deacon du Max Planck Institute pour l'astronomie en Allemagne, co-auteur de cette recherche.

Anne-Laure Baulme avec AFP