BFMTV

Au Canada, le réchauffement climatique est deux fois plus rapide qu'ailleurs

L’accord concerne 510 millions d'Européens et 35 millions de Canadiens.

L’accord concerne 510 millions d'Européens et 35 millions de Canadiens. - Don Emmert- AFP

D'ici la fin du siècle, et si la tendance n'est pas inversée, les températures pourraient augmenter de 6,3°C dans certaines zones du pays.

"Le climat du Canada s’est réchauffé et se réchauffera davantage à l’avenir sous l’influence humaine". Cet état de fait, dramatique, pourrait être le conclusion générale d'un rapport commandé par le gouvernement canadien sur le changement climatique publié ce mardi

Dans le détail, on y apprend que depuis 1948, la température annuelle mondiale a augmenté de 0,8 degré. Problème, au Canada, ce chiffre monte jusqu'à 1,7°C, soit le double du chiffre mondial, et explose jusqu'à 2,3 dans certains territoires du Grand nord. Et les pronostics sont tout sauf optimistes: dans les années à venir, cette zone "continuera de se réchauffer à plus du double du taux mondial." 

Des conséquences directes 

Et les conséquences sont multiples, et potentiellement tragiques pour le pays d'Amérique du Nord. Plusieurs scientifiques ont pu noter une hausse du niveau des océans qui bordent la partie nord-ouest du pays. Les chutes de neige sont ainsi de moins en moins fréquentes, et des sécheresses, plutôt rares historiquement, reviennent de plus en plus. 

"Cela augmentera la sévérité des vagues de chaleur et contribuera à augmenter les risques de sécheresses et de feux de forêt. Même si les inondations à l’intérieur des terres résultent de multiples facteurs, des précipitations plus intenses augmenteront le risque d’inondation en milieu urbain", peut-on lire dans le rapport.

L'inévitable culpabilité de l'Homme

Dans cette étude de plusieurs centaines de pages, il est également clairement établi que l'action humaine est responsable de cette situation inquiétante. "Il est probable que plus de la moitié du réchauffement observé est causé par les activités humaines", peut-on encore découvrir.

Comme le rapporte de son côté France Inter, qui fait également écho de son côté du rapport, si rien n'est fait pour diminuer la production de gaz à effet de serre au Canada, et à plus grande échelle en Amérique du Nord, les températures pourraient augmenter de 6,3°C d'ici la fin du siècle. Les conséquences sur la faune, la flore et le climat du pays seraient alors désastreuses. 

Interrogé sur Radio-Canada, l'écologiste Steven Guilbeault explique également que cette accélération de la montée des températures est accentuée par la situation géographique du pays. 

"Plus on s'éloigne de l'Équateur vers le Nord, plus les températures se réchauffent rapidement. Quand vous êtes rendus en Arctique, c'est pas deux fois plus vite que la moyenne planétaire, c'est 4 fois, voire 5 fois plus vite!", souligne-t-il.
Hugo Septier