La découverte de la grossesse constitue à elle seule, pour nombre de femmes, une motivation suffisante pour cesser toute consommation d'alcool.
 

Une enquête menée par des médecins auprès de femmes enceintes montre que les connaissances du risque majeur encouru en cas de consommation d’alcool pendant la grossesse sont indéniablement meilleures qu'il y a quelques années, mais celles relatives à l’alcoolisation ponctuelle au début de la grossesse sont limitées.

Votre opinion

Postez un commentaire