BFMTV

Véran sur le pass sanitaire: "Nous devons être capables de dire que la mesure n'est plus indispensable dans certains territoires"

Le ministre de la Santé estime qu'en phase de décroissance épidémique, une approche territorialisée des mesures de freinage doit être privilégiée.

Bientôt un assouplissement des restrictions là où le Covid-19 circule le moins? Olivier Véran a confirmé ce lundi qu'un allègement de l'utilisation du pass sanitaire dans les territoires les plus épargnés par le virus était envisagé. Cette mesure sera débattue ce mercredi en Conseil de défense sanitaire.

"Lorsque vous êtes dans une période de décroissance d'une vague épidémique, que le virus circule moins, nous respectons ce pricnipe de proportionnalité et de territoralisation des mesures, c'est à dire que nous devons être capables de dire 'cette mesure-là n'est plus indispensable dans ce territoire à ce moment-là'. C'est notre philosophie depuis le début", a expliqué le ministre de la Santé.

Macron prêt à "lever certaines contraintes"

Olivier Véran confirme ainsi les propos récemment tenus par le président de la République. Face à une amélioration de la situation de l'épidémie de Covid-19 en France, Emmanuel Macron s'est dit ce jeudi jeudi à "lever certaines contraintes" dans les "territoires où le virus circule moins vite", sans donner d'échéancier.

Pour autant, le pass sanitaire ne va pas totalement disparaître dans l'immédiat. Un projet de loi pour le prolonger au-delà du 15 novembre "est en cours d'élaboration et sera présenté le 13 octobre en Conseil des ministres", a annoncé ce lundi à BFMTV l'entourage du Premier ministre Jean Castex.

François de La Taille