BFMTV
Santé

Variant Omicron: un 3e cas confirmé en métropole, chez une femme rentrant d'Afrique du Sud

Réalisation d'un test PCR à Saint-Denis en novembre 2020

Réalisation d'un test PCR à Saint-Denis en novembre 2020 - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Une femme a été testée positive au variant Omicron, ce jeudi, en Vendée, a annoncé l'Agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire. Il s'agit du troisième cas détecté en France métropolitaine.

L'Agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire a confirmé ce jeudi, lors d'une conférence de presse, avoir détecté un troisième cas du variant Omicron en métropole chez une femme résidant en Vendée. Elle rentrait d'un voyage en Afrique du Sud le 25 novembre.

Elle s'est fait tester d'elle-même, le 28 novembre, en voyant les informations qui circulaient sur le variant dans les médias. Elle n'avait cependant aucun symptôme et n'en a toujours pas.

Dès qu’elle a su qu’elle était positive, le 28 novembre donc, elle s’est isolée, a assuré l'ARS Pays de la Loire. La procédure habituelle s'est enclenchée après cette date et ses cas contacts ont été prévenus. Cinq personnes, issues de son cercle familial, qui étaient vaccinées, se sont également isolées.

"On investigue d’autres situations, notamment dans la Sarthe, et plusieurs cas dans un site avec des personnes d’origine africaine", a ajouté l'ARS.

Un premier cas en Seine-et-Marne

Plus tôt ce jeudi, il a été annoncé qu'un premier cas d'Omicron avait été détecté en métropole, en Seine-et-Marne, chez un homme qui revenait d'un séjour au Nigeria. Il avait été testé positif le 25 novembre, à sa descente d'avion, et un séquençage a permis de révéler qu'il était porteur du variant. Un deuxième cas a ensuite été confirmé dans le Haut-Rhin, pour une personne revenant d'Afrique du Sud le 26 novembre. Elle était doublement vaccinée.

En France, c'est à la Réunion qu'un premier cas du variant Omicron a été détecté mardi dernier. Il s'agit d'un homme de 53 ans qui avait voyagé au Mozambique et avait fait escale en Afrique du Sud.

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a mentionné mercredi "13 cas suspects du variant Omicron" en France. Tous ces cas étaient en train d'être séquencés. "Ne soyons donc ni dupes ni naïfs, il y aura très probablement des cas sur notre territoire dans les prochaines heures ou les prochains jours", a-t-il affirmé.

Clément Boutin Journaliste BFMTV