BFMTV

Variant indien: Olivier Véran assure qu'"aucun cas n'a été identifié" en France métropolitaine

Le ministre de la Santé, en déplacement ce mardi à l'ARS Île-de-France, a affirmé qu'aucun cas de variant indien n'a été enregistré à ce jour en France métropolitaine.

En déplacement à l'Agence régionale de santé d'Île-de-France ce mardi, Olivier Véran a réalisé devant les médias un bilan concernant la présence des variants du Covid-19 en France. "Une attention particulière est porté à l'apparition du variant indien", a affirmé le ministre de la Santé, qui a ajouté qu'aucun cas de cette mutation "n'a été identifié en France métropolitaine" à l'heure actuelle.

"Nous le savons car nous réalisons deux techniques complémentaires pour chercher et traquer ces variants où ils se trouvent. D'abord, le criblage des tests PCR, une méthode qui permet d'identifier les variants anglais, brésilien, sud-africain et bientôt indien s'il devait apparaître. Et le séquençage du génome du virus, avec laquelle nous regardons la cartographie génétique du virus. Nous en faisons plus de 5000 par semaine, bientôt ce seront 8000 par semaine", a-t-il expliqué.

"Cela nous permet à travers des enquêtes nationales de déterminer si tel ou tel variant prend plus de place sur le territoire", a-t-il ajouté.

10% de variant sud-africain en Île-de-France

En Île-de-France, Olivier Véran a précisé que le gouvernement "constate depuis maintenant une grosse semaine une augmentation de la proportion du variant sud-africain notamment en petite couronne, qui représentait 6% des diagnostics et qui en représente désormais 10%".

"Dès qu'un cas positif de variant est enregistré, toute une logistique se met en place pour que dans la journée, les personnes qui ont pu être en contact avec ces personnes malades soient contactées pour être mises à l'abri et limiter la diffusion de ces variants", a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé a affirmé qu'il s'agit d'"une des priorités" du gouvernement "depuis le premier jour d'empêcher la diffusion de ces variants et là où ils apparaissent d'être capables de les circonscrire le plus possible".

Clément Boutin Journaliste BFMTV