BFMTV

Vaccins: un quart des Français n'a pas confiance

Une majorité de Français reste favorable à la vaccination, selon une étude publiée mardi. Mais la confiance s'est érodée au fil des années.

Le débat sur les vaccins n'a pas fini de faire rage. Si 75% des Français restent favorables à la vaccination en général, la confiance s'est érodée ces dernières années, affirme le baromètre 2016 de l'agence Santé Publique France publié mardi. Ils restent donc 25% à être défavorable aux vaccins. Une enquête réalisée avant l'annonce du passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les bébés nés à partir de l'an prochain. En 2014, le baromètre affichait une adhésion à 78,8%.

Les réticences des Français portent d'abord sur les vaccins contre la grippe (15,4%), l'hépatite B (13%) ou les infections à papillomavirus (5,8%). Elles différent selon les régions: "Dans la région ouest, de Bordeaux à Rennes, on observe une vraie confiance", note François Bourdillon, directeur général de Santé publique France. "Il y a de la défiance dans le Sud-Est de la France et en Auvergne-Rhône-Alpes. L'Ile-de-France et le Centre sont intermédiaires". 

Un site pour mieux informer

"Les réticences concernent très peu les vaccinations pour nourrissons, mise à part celle contre l'hépatite B qui cristallise encore des réticences", relève Christine Jestin de Santé publique France. Parmi les 14.875 personnes interrogées, 41,5% déclarent être défavorables à une ou plusieurs vaccinations en particulier.

Pour redonner confiance et informer la population, les autorités sanitaires misent sur le site Vaccination Info Service, mis en ligne il y a 6 mois. "On sait bien qu'il y a beaucoup de questions sur la sécurité et la qualité des vaccins, ainsi que sur leur composition", reconnaît Sandrine Randriamampianina, responsable du site. Signe de la sensibilité du sujet, le site a déjà reçu près d'un million et demi de visiteurs depuis le printemps dernier.

A. K. avec Margaux de Frouville