BFMTV

Vaccins anti-Covid: Alain Fischer prévoit "une cadence de 400.000 injections par jour en avril"

Le professeur d'immunologie pédiatrique Alain Fischer, le 5 juillet 2017 à Paris.

Le professeur d'immunologie pédiatrique Alain Fischer, le 5 juillet 2017 à Paris. - THOMAS SAMSON / AFP

Grâce aux livraisons importantes de doses à venir et à l'ouverture des injections aux plus de 50 ans à la mi-mai, Alain Fischer affiche son optimisme sur la campagne de vaccination.

Face à une stratégie vaccinale que le député Damien Abad a qualifié de "Bérézina sanitaire", le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid promet ce vendredi d'inverser la tendance. Dans une interview accordée au Figaro, Alain Fischer annonce "une cadence de 400.000 injections par jour en avril".

Il répond ainsi aux critiques de ceux qui dénoncent une organisation trop lente et qui plaident pour une montée en flèche des injections sur les jeunes ou les catégories professionnelles les plus exposées au Covid-19.

"Nous sommes à nouveau confinés car la vaccination est lente et chaotique", a attaqué jeudi devant l'Assemblée nationale Damien Abad. "Nous comptons sur vous (le gouvernement,ndlr) pour accélérer la campagne de vaccination", a insisté le député Olivier Becht.

Vaccination des plus de 60 ans à la mi-avril

Pour ce faire, la vaccination avec Pfizer et Moderna sera ouverte aux plus de 60 ans "à la mi-avril", et aux plus de 50 ans "à la mi-mai".

De plus, "une stratégie de vaccination spécifique sera prévue pour toutes les professions les plus exposées", affirme Alain Fischer.

Depuis la mi-mars, la moyenne quotidienne de vaccination s'accroît, elle est passée de 173.524 injections le 18 mars à 273.405 le 28 mars, selon Covid Tracker.

Mais, "pour vacciner l'ensemble de la population adulte (52 millions de personnes) d'ici à août 2021, il faudrait injecter 568.160 doses chaque jour. Au rythme actuel, l'objectif de vacciner l'ensemble de la population adulte serait atteint le 6 mars 2022", établit le site qui analyse les données de l'épidémie.

17,7 millions de doses en mai

Malgré ces projections, le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid reste optimiste et parie sur un effet rapide des livraisons importantes de sérums à venir.

"Nous disposons de trois vaccins (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) dont nous attendons 12,2 millions de doses supplémentaires en avril et 17,7 millions en mai. À la fin du mois d’avril, nous pourrions en plus avoir celui de Janssen et, en juin, ceux de Curevac et de Novavax", détaille-t-il.

"Nous sommes donc sur la bonne voie", affirme-t-il en reconnaissant néanmoins que le développement des variants complique la lutte contre l'épidémie.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV