BFMTV

Une légère prise de poids suffit à augmenter le risque de maladies chroniques

-

- - iStock - Rostislav_Sedlacek

Une étude indique que prendre du poids de manière cumulée sur plusieurs années, même de manière modeste, augmente significativement le risque de maladies chroniques comme le diabète. Un phénomène à surveiller dès le début de la vie d'adulte.

Il est connu que l'obésité est une maladie chronique qui participe à diminuer la qualité de vie car elle prédispose à la survenue d'autres affections. Mais des chercheurs de la Harvard T.H. Chan School of Public Health affirment que même sans atteindre ce stade, une prise de poids du début de l’âge adulte jusqu’à la cinquantaine, même légère, contribue véritablement à augmenter le risque de maladies chroniques, de décès prématurés et à diminuer la probabilité d'un vieillissement en bonne santé.

C'est plus précisément une prise de poids cumulée avant l'âge de 55 ans qui augmente ces risques pour la santé, et ce même si les kilos en plus ne sont pas flagrants: entre 2 et 10 kg. "Notre étude est la première à examiner l'association du gain de poids de l'âge adulte avec des risques majeurs pour la santé plus tard dans la vie, explique Frank Hu, principal auteur de ces travaux. Les résultats indiquent que même un accroissement modeste de poids peut avoir des conséquences importantes pour la santé."

Or, la plupart des gens gagnent du poids de manière cumulative, mais étant donné que le gain de poids sur une année peut être modeste, il peut passer plusieurs fois inaperçu par les personnes concernées et leurs médecins. Mais au final, le gain de poids cumulatif à l'âge adulte peut s'avérer important. Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à 92.837 participants. Ces derniers ont indiqué leur poids au début de l'âge adulte puis à l'âge de 55 ans.

Des risques dès 5kg en plus

Les résultats ont montré que les femmes ont gagné en moyenne 10 kilogrammes pendant cette période et les hommes environ 8,6 kilogrammes. Les chercheurs ont ensuite comparé l'état de santé de ces participants avec ceux qui ont maintenu un poids stable, pas plus de 2 kilos pris ou perdus. Ainsi, chaque gain de poids de 5 kilogrammes était associé à un risque accru de diabète de type 2 de 30%, d'hypertension artérielle de 14%, un risque 8% plus élevé de maladies cardiovasculaires, et 6% pour les cancers liés à l'obésité.

En ce qui concerne la mortalité prématurée, le risque était augmenté de 5%. Enfin, la possibilité d'un vieillissement en bonne santé était diminuée de 17%. "Ces résultats peuvent aider les professionnels de santé à conseiller les patients sur les conséquences pour la santé du gain de poids. Le prévenir grâce à un régime alimentaire et à un mode de vie sain est d'une extrême importance.", a souligné Yan Zheng, qui a contribué à cette étude.

Il est ainsi indispensable de privilégier le plus tôt possible les habitudes de vie favorables à la santé comme adopter une alimentation équilibrée et variée, répartie en trois repas et adaptée à vos besoins physiologiques. La pratique régulière d’une activité physique est également très importante: au moins trente minutes par jour.

Alexandra Bresson