Des chirurgiens en pleine opération, à Lille (image d'illustration)
 

Greffer une tête vivante sur le corps d'un donneur mort, c'est le défi que s'est lancé un chirurgien italien. Pour lui, la procédure sera réalisable dans les deux années à venir. Une prouesse technique que beaucoup jugent impossible et qui soulève de nombreuses questions éthiques.

Votre opinion

Postez un commentaire