BFMTV

Tourcoing, Dunkerque, Lille: les villes du Nord se mobilisent pour fabriquer des masques

Fabrication de masques en tissu (illustration)

Fabrication de masques en tissu (illustration) - MEHDI FEDOUACH / AFP

Afin de pouvoir distribuer des masques à l'ensemble de la population avant le 11 mai, plusieurs mairies du Nord ont fait appel à la solidarité de couturiers et couturières bénévoles.

28 kilomètres d’élastique, 3,5 kilomètres de tissu et 3 400 bobines de fil... Grâce à la solidarité des habitants, la Ville de Dunkerque a pu lancer la confection de 50.000 masques en tissu lavables et réutilisables, en mobilisant pas moins de 630 bénévoles de la région. Objectif : que chaque habitant de l'agglomération puisse disposer de son propre masque le 11 mai prochain, date éventuelle du déconfinement annoncée par Emmanuel Macron.

Dans le nord du pays, de nombreuses villes ont appelé couturiers et couturières à offrir leurs services, en les aidant à se procurer tissus et matériel, pour fabriquer des masques conformes aux exigences sanitaires. A Lille, par exemple, la mairie a lancé l'opération "Des masques pour tous les Lillois(e)s" et a même installé un vaste atelier de couture dans l'enceinte de l'Hôtel de Ville.

A Roubaix, le maire Guillaume Delbar a quant à lui annoncé avoir "passé une commande de 120.000 masques en fin de semaine dernière pour les Roubaisiens". Pour cela, la Ville collabore avec l'association AntiFashion qui a fait appel à des jeunes de 18 à 25 ans en situation précaire ou en décrochage scolaire pour les confectionner. Objectif du maire: "pouvoir commencer la distribution la première semaine de mai pour anticiper le déconfinement progressif et les échéances du 11 mai".

A Tourcoing, là aussi, les couturières se mobilisent mais cette fois-ci pour les personnels soignants en fabriquant masques et surblouses adaptés au milieu hospitalier, sous l'égide de la société Nord-Med, spécialisée dans le matériel médical. Interrogé sur notre antenne, Christophe Lebacq, le directeur de l'entreprise, a fait état de 28.000 blouses et 8000 masques commandés par les médecins et hôpitaux de la région.

Mélanie Rostagnat