BFMTV

Syphilis: le Royaume-Uni enregistre le plus grand nombre de cas depuis 1949

Test de syphilis. (illustration)

Test de syphilis. (illustration) - Army Medicine - flickr - CC

Si les maladies sexuellement transmissibles sont en léger recul, la syphilis revient en force dans le pays.

Comme en France, la Syphilis est en recrudescence au Royaume-Uni où le nombre de cas n'a jamais été aussi élevé depuis 1949. Depuis 2012, les infections ont doublé, selon les chiffres du ministère de la Santé britannique (Public Health Service ou PHE) relevés par le quotidien The Guardian. De 2015 à 2016, l'augmentation atteint les 15% (5.920 diagnostics) et 97% depuis 2012.

Le PHE explique que la plupart des cas sont associés à une transmission par des hommes homosexuels ou bisexuels, et des hommes qui ont eu des rapports sexuels avec d'autres hommes. 

Le principal vecteur de contamination de cette maladie vénérienne est en effet sexuel. Prise assez tôt, la syphilis peut être combattue à renfort d'antibiotiques. Mais si la prise en charge est plus tardive, des organes vitaux peuvent être touchés.

En progression alors que les MST décroissent

Le plus paradoxal est que le nombre de maladies sexuellement transmissibles considérées dans leur ensemble est en baisse de 4%, soit 420.000 diagnostics en 2016. Ces maladies touchent surtout les hétérosexuels entre 15 et 24 ans et les hommes ayant eu des rapports avec d'autres hommes. Comme en France les pratiques sexuelles dites à risque et l'utilisation moins régulière du préservatif sont pointées du doigt.

Outre-Manche, le Dr Michael Brady, chef de la clinique Terrence Higgins Trust pointe les coupes budgétaires effectuées par les autorités locales. Selon lui, les répercussions sur l'ensemble des MST sont dramatiques. La limitation des tests de la chlamydia (infection sexuellement transmissible la plus fréquente en Amérique du Nord et en Europe), a fait bondir le nombre de cas de 19%. Un problème de santé publique de plus en plus prégnant.

David Namias