BFMTV

Surpoids: 1 adulte sur 2 concerné en Europe, la France parmi les pays les moins touchés

Une personne sur une balance (photo d'illustration)

Une personne sur une balance (photo d'illustration) - Stock - Rostislav_Sedlacek

"Les problèmes de poids et l'obésité augmentent à un rythme rapide dans la plupart des États membres de l'UE", note Eurostat.

Plus de la moitié des habitants de l'Union européenne sont en surpoids, écrit dans un article ce mercredi Eurostat, institution en charge de la statistique pour la Commission européenne, à partir de données de 2019. 53% sont considérés en surpoids, et 17% comme obèses.

"Les problèmes de poids et l'obésité augmentent à un rythme rapide dans la plupart des États membres de l'UE, avec des estimations de 52,7 % de la population adulte (âgée de 18 ans et plus) en surpoids en 2019", écrit Eurostat.

Une personne est considérée en surpoids si son indice de masse corporelle est équivalent ou supérieur à 25. Pour l'obésité ce chiffre est fixé à 30.

47% de personnes en surpoids en France

Des différences s'observent dans l'UE selon les pays étudiés. Ainsi, Malte et la Croatie affichent le taux de personnes en surpoids le plus fort du continent, avec 65%. À l'inverse, la proportion la plus faible de personnes en surpoids est enregistrée en Italie (46%), en France (47%) et au Luxembourg (48%).

Selon une enquête de la Ligue contre l'obésité datée de juin, en 2020, 17% des adultes en France étaient en situation d'obésité, contre 15% en 2012 et 10,1% en 2002.

Pourcentage de la population considérée en surpoids dans les différents pays de l'Union Européenne selon des données de 2019
Pourcentage de la population considérée en surpoids dans les différents pays de l'Union Européenne selon des données de 2019 © Eurostat

Selon les données d'Eurostat, le nombre de personnes en supoids augmente à mesure que la tranche d'âge vieillit. Ainsi, elles représentent 25% des 18-24 ans, mais 66% des 65-74 ans dans l'UE.

Une différence s'observe également en fonction du niveau d'éducation: 44% des adultes avec un haut niveau d'éducation sont en surpoids, contre 59% de ceux présentant le taux d'éducation le plus bas. Pour l'obésité, les données affichent 11% et 20% pour ces deux catégories.

Un écart est également remarqué entre les hommes et les femmes au sein de l'UE, avec environ 60% des hommes en surpoids, contre 47% des femmes.

"Un grave problème de santé publique"

Il est également noté dans cet article que 3% de la population de l'UE est dans une situation de sous-poids, soit avec un IMC inférieur à 18,5. 45% de la population totale européenne est, elle, située dans la catégorie d'un poids dit "normal".

"L'obésité est un grave problème de santé publique car elle augmente significativement le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l'hypertension, les maladies coronariennes et certains cancers", rappelle Eurostat.

Dans beaucoup de pays, comme la France, les personnes obèses sont d'ailleurs considérées comme prioritaires pour le vaccin contre le Covid-19, car elles sont plus à risques de faire des formes graves face au virus.

L'obésité peut en outre "être liée à un large éventail de problèmes psychologiques. Pour la société dans son ensemble, elle a des coûts directs et indirects importants qui mettent à rude épreuve les ressources sanitaires et sociales".
Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV