BFMTV

Sida: les diagnostics en France se font à un stade plus précoce

BFMTV

Votre chapo ici

Les diagnostics de contamination par le virus du sida, le VIH, se font à un stade plus précoce en France et désormais une faible portion des malades sont dépistés tardivement, souligne une étude publiée mardi. Seulement 11% des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2013 étaient au "stade sida" de la maladie, à savoir celui où les symptômes du sida commencent à se manifester, contre 20% en 2003, selon les données de ce rapport publié par l'Institut de veille sanitaire (INVS). "Le nombre de diagnostics précoces a augmenté" ces dernières années, représentant 39% des découvertes de séropositivité en 2013, selon ce rapport diffusé dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Cette tendance à un dépistage plus précoce concerne avant tout la population homosexuelle, relèvent les épidémiologistes de l'INVS qui estiment que 29% des diagnostics ont été réalisés moins de six mois après la contamination en 2013. Cette plus grande précocité ne s'explique pas par la multiplication des tests de dépistage (chiffre stable avec 5,2 millions de tests réalisés par an) mais "pourrait être la conséquence d'un dépistage plus ciblé", avance l'INVS.

V.R. avec AFP