BFMTV

"Rien à craindre": l'ambassadeur espagnol encourage les Français "à aller cet été en Espagne"

José Manuel Albares Bueno "encourage tous les Français qui le souhaitent à aller cet été en Espagne dans le strict respect des mesures sanitaires en vigueur".

"Il n'y a rien à craindre pour les touristes français s'ils veulent se rendre en Espagne", déclare sur BFMTV ce jeudi José Manuel Albares Bueno, ambassadeur d'Espagne en France. Cette déclaration intervient quelques heures après celle du secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune, qui déconseillait cette destination en raison d'une remontée du nombre de cas dans le pays.

"Le Portugal, l'Espagne, la Catalogne en particulier, où de nombreux Français se rendent pour faire la fête, pour des vacances: attention", déclarait ce jeudi matin Clément Beaune sur France 2, expliquant que de possibles "mesures renforcées" pouvaient être mises en place. "Ceux qui n'ont pas encore réservé leurs vacances, évitez l'Espagne, le Portugal dans vos destinations, c'est un conseil de prudence, une recommandation", a-t-il insisté.

"Il vaut mieux rester en France ou aller dans d'autres pays."

"Nous prendrons toutes les mesures nécessaires"

Un avis que ne partage pas l'ambassadeur espagnol. "J'encourage tous les Français qui le souhaitent à aller cet été en Espagne dans le strict respect des mesures sanitaires en vigueur" dans le pays, a ainsi affirmé le représentant du royaume, assurant que "non, il n'y a rien à craindre pour les touristes français s'ils veulent se rendre en Espagne".

Il appelle notamment à ne "pas fragiliser le secteur du tourisme, les hôteliers, les restaurateurs (...) Ils ont été lourdement frappé par le Covid, alors il ne faut pas attiser les peurs, les angoisses".

José Manuel Albares Bueno assure d'autre part que l'Espagne respecte "toutes les règles sanitaires pour être sûr que le séjour des touristes français qui se rendront massivement en Espagne cet été se passera au mieux, comme toujours". Face au Covid-19, "nous prendrons toutes les mesures nécessaires". Il souligne qu'actuellement, 57% de la population espagnole a déjà reçu une injection, et que 42% présentent un schéma vaccinal complet.

Explosion du taux d'incidence chez les jeunes

L'ambassadeur a déclaré que l'Espagne travaillait "main dans la main avec la France", assurant que la "meilleure façon de sortir de ce fléau c'est dans le cadre européen, dans la coopération, dans la concertation". Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian se rendra d'ailleurs vendredi en Espagne pour discuter de plusieurs points avec son homologue espagnol, dont "la mise en œuvre des plans de relance" et "la gestion de la pandémie", explique le site du ministère.

Avec la propagation du variant Delta, l'Espagne connait une explosion du nombre de cas ces dernières semaines, en particulier chez les plus jeunes. L'incidence s'est ainsi élevée à 814 cas pour 100.000 personnes sur 14 jours pour les 20-29 ans mercredi, soit plus du triple de l'incidence moyenne pour l'ensemble de la population (252). Après quelques jours d'ouverture, la Catalogne a d'ailleurs pris la décision de refermer les discothèques, pour limiter les transmissions.

Aujourd'hui on peut se rendre en Espagne "avec le pass sanitaire européen", donc "avec une vaccination complète de plus de 14 jours, un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h. Il est systématiquement contrôlé à nos frontières", explique l'ambassadeur.
Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV