Pour diminuer le risque de syndrome métabolique, consommez du bio
 

Dans le cadre de l’étude NutriNet-Santé, qui vise à mieux comprendre les comportements alimentaires et les relations entre la nutrition et la santé, des chercheurs ont mis en avant un lien entre l'alimentation biologique et une diminution du risque de syndrome métabolique. Plus ce type d'alimentation est adoptée, plus les effets bénéfiques sont importants.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Archie Robertson
    Archie Robertson     

    Les chercheurs croient savoir ce qui constituent un régime “sain”. Les gens qui consomment les produits “bio” sont surtout les gens qui cuisinent chez eux, ce qui réduit énormément le taux de sucre dans leur alimentation, et prête à la confusion. Mais le sucre, la farine, les pommes de terre, les pâtes, les biscuits et le riz sont tout aussi riches en glucides, bio ou pas. Et du coup, il y a toujours 1 personne sur 8 atteinte de syndrome métabolique chez les consommateurs du bio.
    La cause principale du syndrome métabolique semblerait être une surconsommation de glucides sous toutes leurs formes, que ce soit sucres, céréales, légumineuses, racines ou fruits! Chez les gens qui suivent une alimentation pauvre en glucides, voire cétogène, le syndrome métabolique est quasiment inconnu.
    Mais les cardiologues de la Fédération, et même les chercheurs Nutrinet-Santé, sembleraient ignorer cette observation…

Votre réponse
Postez un commentaire