BFMTV

Pour Didier Raoult, considérer que le Covid-19 est une maladie grave est un "délire déraisonnable"

Le professeur Didier Raoult dans son bureau à Marseille.

Le professeur Didier Raoult dans son bureau à Marseille. - Capture d'écran Youtube

Le directeur de l'IHU Méditerranée Infection, qui continue de diviser le monde scientifique en raison de ses préconisations sur l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, a mis en doute la gravité de la maladie provoquée par le coronavirus.

Le professeur Didier Raoult, l'infectiologue à la tête de l'IHU de Marseille dont les préconisations pour un traitement à base d'hydroxychloroquine des malades du Covid-19 font polémique, a remis en question la gravité du coronavirus.

"Tout le délire autour de la gravité monstrueuse de cette maladie, c'est aussi une autre forme de délire déraisonnable", estime le professeur dans cette vidéo d'une dizaine de minutes publiée ce mardi sur sa chaîne Youtube.

Pour le spécialiste des épidémies, la maladie ne présente un danger que pour les populations à risque.

"C'est les gens qui étaient déjà âgés, qui avaient beaucoup de pathologies: de l'hypertension, du diabète. Mais à la fin, ça ne présente pas une surmortalité exceptionnelle. C'est grave chez les sujets qui sont déjà à risque, c'est pourquoi il faut essayer de détecter le plus tôt possible, avant qu'ils aient une insuffisance respiratoire". 

Dans un entretien accordé à BFMTV le 30 avril dernier, le professeur Raoult estimait que "la contagiosité du coronavirus n'(était) pas extrême". Le directeur de l'IHU Méditerranée Infection disait également ne pas croire à une deuxième vague de l'épidémie.

"L'histoire de rebond, c'est une fantaisie", affirmait-il aussi dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube.
Jeanne Bulant