BFMTV
Santé

Piles au lithium ingérées par les enfants: les accidents se multiplient

Les accidents où des enfants avalent des piles au lithium se sont multipliés par quatre en 20 ans. Les médecins alertent sur les risques encourus par les enfants.

Elles sont de plus en plus présentes dans notre quotidien. Télécommandes, jouets, ou encore dans les montres, les piles au lithium sont partout. Et lorsqu'un enfant en avale une, les conséquences peuvent être très graves. C'est d'ailleurs un accident domestique de plus en plus important: la France compte trois hospitalisations par jour d'enfants de moins de six ans ayant ingéré une pile au lithium.

La marque de piles Duracell a lancé samedi une campagne de sensibilisation jusqu'au 31 décembre. Objectif: interpeller les parents et les professionnels de la petite enfance sur les risques encourus par leurs enfants en cas d'ingestion.

Camille Marcotte-Paty fait partie des parents qui ont déjà vécu ce genre d'accident. Cette mère de famille est au travail lorsqu'elle apprend que son fils Zadig, 4 ans vient d'ingérer une pile à la maison.

"Il ne pouvait plus manger ni boire"

Heureusement, les deux parents de Zadig savaient le danger qu'il courrait. "Mon mari a appelé les pompiers et ils ont compris tout de suite la gravité des faits. Cinq ou six minutes après les pompiers étaient à la maison", raconte-t-elle au micro de BFMTV.

Direction l'hôpital pour Zadig car une fois ingérés, les composants de la pile s'activent et font de dégâts sur l'œsophage de l'enfant qui mettra plusieurs semaines à s'en remettre. "Pendant un mois Zadig, ne pouvait plus manger ni boire donc il était nourri par sonde gastrique à la maison", se rappelle la maman.

Ces accidents dus à des piles au lithium ont été multipliés par quatre en vingt ans.

"Agir rapidement"

La professeur Florence Campeotto, gastroentérologue pédiatrique à l'hôpital Necker à Paris explique au micro de BFMTV: "Si on voit que la pile se situe au niveau de l'œsophage, on a deux heures pour la retirer. Au-delà de deux heures, les lésions peuvent être plus importantes et cela entraîne de la nécrose, c'est la destruction des parois de l'œsophage, c'est très dangereux".

La Haute autorité de santé a publié au mois de février dernier un communiqué pour aider les parents en cas d'ingestion d'une pile au lithium. Elle préconise "d'agir rapidement".

"Il est recommandé de laisser l’enfant à jeun sans tenter de le faire vomir et d’appeler le 15 ou un centre antipoison, afin de déclencher sans délai l’évaluation et la prise en charge adaptée de l’enfant", indique-t-elle.
François Pitrel, Sébastien Riou, et Marjorie Marcillac avec P.B.