BFMTV

Pfizer veut vacciner les 12-15 ans aux Etats-Unis

Une infirmière prépare une injection du vaccin Pfizer-BioNtech contre le Covid-19 à Béziers, dans le sud de la France, le 17 mars 2021

Une infirmière prépare une injection du vaccin Pfizer-BioNtech contre le Covid-19 à Béziers, dans le sud de la France, le 17 mars 2021 - Pascal GUYOT © 2019 AFP

La laboratoire pharmaceutique Pfizer demande l'autorisation de son vaccin anti-Covid pour les 12-15 ans aux Etats-Unis.

L'alliance Pfizer/BioNTech a déposé vendredi aux Etats-Unis une demande d'extension de l'autorisation en urgence de son vaccin contre le Covid-19 aux adolescents âgés de 12 à 15 ans, ce qui pourrait lancer une nouvelle phase cruciale de la vaccination en vue d'une immunité collective.

L'immunisation des adolescents pourrait aussi alléger le fardeau de nombreux de parents dont les enfants suivent toujours une éducation à distance.

L'alliance Pfizer/BioNTech prévoit de faire cette demande auprès "d'autres autorités de régulation dans le monde dans les jours qui viennent", ont précisé les deux entreprises dans un communiqué.

Cette demande d'extension, déposée auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA), est fondée sur les données des essais cliniques de phase 3 sur cette tranche d'âge, "qui ont démontré une efficacité de 100%" pour prévenir la maladie, ont-elles souligné.

Des tests probants

Fin mars, les entreprises avaient publié les résultats de leurs essais menés sur 2.260 adolescents aux Etats-Unis, ayant démontré "des réponses d'anticorps robustes" après les injections.

Le vaccin a également été "bien toléré et les effets secondaires étaient généralement cohérents avec ceux observés" chez les personnes âgées de 16 à 25 ans, ont ajouté Pfizer et BioNTech vendredi.

Ce vaccin est pour le moment autorisé pour les personnes âgées de 16 ans et plus.

Les enfants sont moins exposés aux cas graves de la maladie, et leur vaccination n'a donc pas été une priorité jusqu'ici. Mais ils représentent une part importante de la population, et devront donc également être immunisés afin de freiner la transmission de la maladie, arguent les experts.

On ne sait pas encore exactement quel pourcentage de population vaccinée sera nécessaire pour arriver à cette immunité collective: peut-être entre 70%... ou 85%, selon le très respecté immunologue Anthony Fauci.

En février, il avait estimé que les enfants américains de moins de 12 ans pourraient "très probablement" être vaccinés début 2022.

Le vaccin Pfizer/BioNTech, basé sur la technologie innovante de l'ARN messager, a été le premier vaccin contre le Covid-19 approuvé en Occident fin 2020.

Mi-mars, l'entreprise américaine Moderna a annoncé avoir commencé des essais de son vaccin contre le Covid-19 sur des milliers d'enfants âgés de 6 mois à 11 ans. Johnson & Johnson, le troisième vaccin autorisé aux Etats-Unis, a également démarré des essais chez les adolescents de 12 à 17 ans.

Les Etats-Unis, qui ont donné un grand coup d'accélérateur à leur campagne de vaccination, en sont à plus de trois millions d'injections par jour en moyenne sur les 7 derniers jours, selon les autorités.

Plus de 112 millions de personnes ont reçu au moins une dose d'un vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, d'après les données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde en valeur absolue avec plus de 560.000 morts, pour plus de 31 millions de cas positifs.

SK avec AFP