BFMTV

Paris vote le financement d'une "salle de shoot"

Un kit d'injection stérile destiné aux toxicomanes (illustration).

Un kit d'injection stérile destiné aux toxicomanes (illustration). - Jonathan Nackstrand - AFP

Le Conseil de Paris a voté mardi l'attribution d'une subvention de 850.000 euros qui permettra d'ouvrir à l'automne à l'hôpital Lariboisière (Xe arrondissement) la première salle de consommation à moindre risque (SCMR), ou "salle de shoot", de la capitale.

Cette salle comprenant un accueil, une salle d'attente et de consommation, sera aménagée sur 450 m2 dans l'enceinte même de l'hôpital. Gérée par l'association Gaia Paris, elle pourra accueillir 200 personnes par jour. Ces salles sont réservées aux toxicomanes majeurs qui s'injectent des produits qu'ils apportent eux-mêmes, sous la supervision de personnes qualifiées, avec du matériel stérile. Ils peuvent aussi avoir des contacts avec des professionnels de santé.

La subvention d'investissement a été votée par la majorité municipale de même que l'UDI-MoDem. Le groupe Les Républicains a voté contre. Rémi Féraud, président du groupe PS et maire du Xe, qui porte le projet depuis plusieurs années, s'est félicité du fait que Paris "prolonge son action constante en matière de réduction des risques".

H. M. avec AFP