BFMTV

Paris: la votation sur une salle de shoot attire les opposants

BFMTV

La votation populaire sur la salle de consommation de drogue qui devrait s'implanter autour de la gare du Nord, organisée à l'initiative d'un élu UMP, a attiré dimanche de nombreux Parisiens venus pour la plupart dire leur refus du projet.

Le gouvernement a donné début février son feu vert pour expérimenter une salle de consommation de drogue dans ce quartier. Destinée aux toxicomanes de rue précarisés, elle doit leur permettre de consommer leurs drogues dans de bonnes conditions d'hygiène, sous supervision de personnels de santé, et de réduire les troubles à l'ordre public. Le lieu d'implantation n'a pas encore été décidé.

Les habitants du quartier, mais aussi de tout Paris, puisque la votation ne leur était pas réservée, s'étaient pressés dès 10 heures dans le petit café "Rapide du Nord" où était installée une urne. "Ca ne désemplit pas", remarque le conseiller d'arrondissement Serge Federbusch (UMP), qui organisait ce vote jusqu'à 18 heures.

A la question: "Etes-vous favorable à l'ouverture d'une salle de shoot dans le quartier de la gare du Nord?", la majorité des votants, dont certains étaient militants ou sympathisants UMP, exprimait ouvertement son hostilité.

Le maire PS du Xe arrondissement, Remy Féraud, porteur du projet, a assuré qu'un renforcement des effectifs de police autour de la gare avait été demandé avec l'ouverture de la salle.

Mais pour Philippe, riverain, les toxicomanes, "c'est un problème de santé publique, ça doit se régler à l'hôpital et pas dans une 'boutique'".