BFMTV
Santé

Obésité: les bienfaits des yaourts, des amandes et du thé vert

Une cliente dans un supermarché de Lyon fait ses courses le 7 novembre 2005.

Une cliente dans un supermarché de Lyon fait ses courses le 7 novembre 2005. - -

Le Congrès européen sur l'obésité a touché à sa fin ce samedi à Sofia en Bulgarie. Parmi les recommandations pour lutter contre le surpoids, il y a les aliments à éviter mais aussi ceux à privilégier.

Le Congrès européen sur l'obésité s'est terminé ce samedi à Sofia en Bulgarie. Plusieurs études offrent des pistes pour éviter le surpoids. Manger des yaourts, allégés ou pas, et des amandes en quantité raisonnable, ainsi que faire des repas sans stress permettrait d'éviter le surpoids.

Des produits allégés avec plus de calories

Certains produits allégés contiennent paradoxalement plus de calories que les produits normaux en raison d'une quantité supérieure de sucre par rapport aux produits habituels, affirme de son côté l'Institut de l'obésité de Rotherham, au Royaume-Uni.

Les chercheurs espagnols de l'université de Navarre recommandent vivement une combinaison de "la diète méditerranéenne - légumes, huile d'olive, poisson - et d'une haute consommation de yaourts". Le goûter aux amandes (jusqu'à 43 g par jour) au lieu des snacks et des sucreries est vivement conseillé par des chercheurs américains de l'université de Purdue.

Prise "modérée" de vin aux repas

L'effet bénéfique d'une consommation de thé vert a été relevé par une étude néerlandaise de l'université de Maastricht. Et celui d'une prise "modérée" de vin aux repas est à nouveau confirmé par des études grecque et espagnole.

Des chercheurs ont par ailleurs recommandé aux parents de ne pas se disputer devant leurs enfants, notamment pendant le repas. Le stress provoqué par ces disputes, et plus encore par les divorces, contribue au surpoids et à l'obésité, selon trois études concordantes.

Et l'Institut de médecine préventive à Copenhague explique pourquoi certains enfants rejettent à jamais certains aliments : les parents se disputaient pendant que l'enfant devait en manger.

E. M. avec AFP