BFMTV

Médecins: certaines consultations passeront à 70 euros

Les taux de remboursement restent inchangés.

Les taux de remboursement restent inchangés. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'annonce de la hausse tarifaire a été publiée le 12 septembre au journal officiel. Elle ne concerne pas toutes les consultations.

Le 1er novembre, le tarif de certaines consultations médicales dites "complexes", "très complexes" ou "longues" va augmenter. Ces consultations ainsi nouvellement dénommées seront facturées 46 et 60 euros. Et les "visites longues" qui concernent les affections longue durée, comme les maladies neurodégénératives passeront de 56 à 70 euros et se réaliseront à la fréquence maximum de trois fois l'an. Cette décision du 21 juin 2017 de l'Uncam (Union nationale des caisses d'assurance maladie) a été publiée au journal officiel ce 12 septembre.

Par consultation complexe, le texte cible par exemple "le suivi et la coordination de la prise en charge des enfants de 3 à 12 ans en risque avéré d'obésité". Encore, pourra-t-il s'agir des jeunes filles de 15 à 18 ans souhaitant obtenir un moyen contraceptif, ou les nourrissons nécessitant un suivi particulier.

Des majorations fonction de la gravité de la maladie

De même, en cas de maladie chronique, comme l'asthme ou un trouble oculaire grave, une majoration de 16 euros sera appliquée.

Les consultations "très complexes" concernent "un enfant atteint d'une pathologie grave ou d'un handicap neurosensoriel sévère". Les enfants nés "grands-prématurés" sont aussi inclus. Pour les adultes les parcours menant à "une greffe rénale" ou encore d'annonce de cancer, de malformation congénitale d'un enfant à naître.

Les taux de remboursement ne changent en revanche pas. Soit 70% pour le cas général et 100% pour les personnes atteintes de maladies chroniques.

David Namias