BFMTV

Lyon, Calais: 2,2 millions de Français désormais dans la zone de sécurité autour des centrales nucléaires

Vue d'une centrale nucléaire.

Vue d'une centrale nucléaire. - VLADIMIR SIMICEK / AFP

L'étendue du périmètre de sécurité autour des centrales nucléaires passe de 10 kilomètres à 20 kilomètres. Au total, ce sont dorénavant 2,2 millions de Français qui sont concernés. Une grande campagne de sensibilisation est lancée auprès d'eux dès ce mardi.

Trois ans après qu'elle a été votée, le mesure est mise en œuvre. Le périmètre de sécurité établi autour des sites nucléaires passe de 10 kilomètres à 20 kilomètres. C'est l'une des conséquences de l'effroi suscité par la catastrophe de Fukushima en 2011. Ainsi, comme l'ont signalé Les Echos, une opération de grande ampleur, pilotée par l'Agence de sûreté nucléaire (ASN) et l'Etat, de sensibilisation aux précautions et réflexes nécessaires en cas d'alerte nucléaire est lancée ce mardi auprès des 2,2 millions de Français vivant désormais dans ces zones (contre 600.000 précédemment) qui englobent à présent l'agglomération lyonnaise, Calais et Dunkerque. 

Découvrez si vous êtes concerné par les nouveaux périmètres de sécurité en zoomant sur la carte ci-dessous: les zones en question sont représentées par un cercle jaune. Si la carte ne s'affiche pas sur votre téléphone, cliquez ici.

Comprimés d'iode et réflexes

Ce sont donc ces 2,2 millions de personnes qui doivent s'attendre à recevoir ces jours-ci, et à compter de ce mardi, un courrier à leur nom, les incitant à se rendre en pharmacie afin d'y retirer une boîte de comprimés d'iode, et leur enseignant la marche à suivre en cas d'alarme. Le comprimé d'iode protège la thyroïde en empêchant les éléments radioactifs de venir s'y accrocher.

Quant aux réflexes à acquérir, on peut en résumer quelques traits essentiels: le document insiste sur la nécessité de se mettre à l'abri dans des bâtiments en dur, de s'y enfermer et de couper la ventilation; sur celle de se tenir informé (ce qui implique la possession d'une radio à pile); le texte dissuade également d'aller chercher ses enfants à l'école car cette démarche aboutit à les tirer d'un espace confiné; les autorités recommandent de restreindre les communications téléphoniques; elles appellent à prendre un comprimé d'iode dès lors qu'instruction en est donnée; elles préparent aussi à évacuer si ordre en est livré.

Moyens humains

On ne se contentera pas d'envoyer un simple pli aux Français concernés. Le journal économique a aussi détaillé le dispositif humain sollicité: 646 pharmaciens, 3077 médecins et plus de mille maires seront à pied d'œuvre ces prochains moins pour inculquer à nos concitoyens ces quelques principes.

Dans les 1063 communes qui viennent s'ajouter au total précédent, il s'agira non seulement d'informer les administrés mais aussi de se doter d'un plan particulier d'intervention (PPI). Les élus, quant à eux, pourront siéger dans les commissions locales d'intervention qui au besoin se mueront en interlocuteurs de l'exploitant EDF et là encore auront la tâche de transmettre des éléments, le cas échéant, à la population. 

Robin Verner