Les femmes souffrent davantage du canal carpien, du fait des gestes répétitifs exigés par les tâches qui leur sont habituellement dévolues.
 

Au travail, les femmes développent près de deux fois plus de troubles musculo-squelettiques que les hommes. Moins visibles, leurs tâches sont tout autant pénibles,. Et parfois davantage.

Votre opinion

Postez un commentaire