BFMTV

Le gouvernement met en ligne un questionnaire pour vous orienter si vous pensez être atteint du Covid-19

Centre de dépistage du coronavirus aux États-Unis

Centre de dépistage du coronavirus aux États-Unis - Andrew Theodorakis / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Un algorithme permettant d’orienter toute personne pensant avoir été exposée au coronavirus et ayant potentiellement des symptômes a été mis en ligne par le gouvernement. Il est très clairement précisé que cet avis "n’a pas de valeur médicale".

Le gouvernement a mis en ligne mercredi un questionnaire sur le Covid-19, permettant "de vous orienter en fonction de votre état de santé et des symptômes que vous déclarez", afin de vérifier la potentielle gravité de son cas. Attention toutefois, il est clairement précisé que cet avis "n’a pas de valeur médicale".

"L’algorithme mis en oeuvre pour vous proposer une orientation est conforme à la documentation publiée par le ministère des Solidarités et de la Santé, qui référence aussi les autres solutions qui s’y conforment" explique la première page du questionnaire. "Vos réponses serviront à aider la recherche et la compréhension de l’épidémie de Covid-19".

"Cet algorithme est défini par un comité scientifique composé de médecins, appelé CovidTélé, co-piloté par l'AP-HP et l'Institut Pasteur", précise le ministère de la Santé.

Les différents symptômes du coronavirus listés

Après avoir référencé son âge, une série de questions est posée. Les deux premières sont: "Êtes-vous dans l'impossibilité de vous alimenter ou boire depuis 24 heures ou plus?" et "dans les dernières 24 heures, avez-vous noté un manque de souffle inhabituel lorsque vous parlez ou faites un petit effort?". Une réponse positive à une seule de ces deux questions génère un message vous conseillant d'appeler le Samu (15).

Capture d'écran du site www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale
Capture d'écran du site www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale © Capture d'écran du site www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale

En cas de réponse négative à ces deux premières interrogations, des questions sur une fièvre potentielle, l'apparition d'une toux, d'une diarrhée, la disparition du goût et de l'odorat ou encore une fatigue, un mal de gorge, des douleurs musculaires ou des courbatures inhabituelles, sont posées. 

Si plusieurs réponses semblent concorder avec les symptômes connus du nouveau coronavirus, un autre message s'affiche, informant que "votre situation peut relever d’un Covid-19, consultez un médecin". Si les réponses sont principalement négatives, "votre situation ne relève probablement pas du Covid-19", est-il indiqué en fin de questionnaire, mais "n’hésitez pas à contacter votre médecin en cas de doute."

Capture d'écran www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale
Capture d'écran www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale © Capture d'écran www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale

Un premier dépistage en ligne par l'Institut Pasteur

Un premier test validé par le ministère de la Santé avait déjà été mis en ligne fin mars par l'Institut Pasteur et l'AP-HP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris). Les mêmes questions y sont posées, avec les mêmes limites médicales.

Cette application sert "uniquement à des fins d’information pour contribuer à fluidifier la prise en charge des personnes par les services d’urgences pendant l’épidémie de coronavirus Covid-19", est-il écrit en début de questionnaire. De la même façon que le test publié par le gouvernement, les informations qu'elle contient "ne constituent en aucun cas un avis, une recommandation, un examen, un diagnostic, une prescription, ou tout autre acte de nature médicale notamment établi ou réalisé par un médecin ou un pharmacien".
Salomé Vincendon