BFMTV

Le fondateur de CovidTracker, Guillaume Rozier, décoré par Emmanuel Macron

Le fondateur de CovidTracker, l'ingénieur Guillaume Rozier, a été décoré de l'Ordre national du mérite à l'Élysée, lors d'une cérémonie en présence d'Emmanuel Macron, le 21 juillet 2021.

Le fondateur de CovidTracker, l'ingénieur Guillaume Rozier, a été décoré de l'Ordre national du mérite à l'Élysée, lors d'une cérémonie en présence d'Emmanuel Macron, le 21 juillet 2021. - GUILLAUME ROZIER / TWITTER

La cérémonie s'est tenue mardi soir. Comme Le Figaro l'a révélé sur son site, Emmanuel Macron a distingué cinq personnalités dans le huis clos de l'Élysée, dont l'ingénieur Guillaume Rozier, bien connu pour avoir créé les sites CovidTracker et ViteMaDose.

Les textes sont formels. En principe, il faut dix ans de "mérites acquis soit dans une fonction publique, civile ou militaire, soit dans l'exercice d'une activité privée" pour décrocher une breloque de l'Ordre national du mérite des mains - et sur proposition - du gouvernement. Mais ils stipulent également qu'à "titre exceptionnel", il est possible de prendre cette lente musique de vitesse.

Ainsi, comme l'avait annoncé un décret paru au Journal officiel en mai dernier, Guillaume Rozier, 25 ans seulement, a été promu chevalier de l'ordre national du mérite. L'ingénieur a été décoré en conséquence par le président de la République en personne lors d'une cérémonie organisée à l'Élysée ce mardi soir, et à huis clos, révélée par Le Figaro.

Un "exemple d'altruisme"

À son côté, quatre autres personnes ont d'ailleurs été distinguées. Mais le fondateur des sites CovidTracker et ViteMaDose apparaît comme l'emblème de la soirée. Sur Twitter, il a évoqué son "émotion" et son "honneur" et dédié sa médaille à "tous les bénévoles".

Depuis qu'il a commencé à exploiter les données de la circulation du virus en France en mars 2020, l'ingénieur nancéien, qui peut se prévaloir d'une spécialisation en intelligence artificielle et en traitement du Big Data, s'est rapidement bâti une réputation nationale. La première plateforme qu'il lancée, CovidTracker, vise à compiler et suivre les chiffres relatifs à la diffusion de la maladie. La seconde, ViteMaDose, est un site permettant de trouver des créneaux disponibles dans les centres de vaccination.

L'entourage du chef de l'État a expliqué au Figaro voir dans "l'initiative" du scientifique "un exemple d'altruisme et d'engagement citoyen".

Les "maillons" d'une même "chaîne"

De surcroît, des personnalités diverses ont reçu leur médaille en même temps que Guillaume Rozier. Elles sont au nombre de quatre: on note ainsi les récompenses de Jacques Marescaux et Chloé Bertolus, tous deux chirurgiens, faits pour l'un commandeur de la Légion d'honneur et chevalier pour la seconde. L'ancienne élue Dominique Guillot est quant à elle passée officier du même ordre. Enfin, Claire Compagnon, déléguée interministérielle à l'autisme et aux troubles du neurodéveloppement, a été désignée chevalier de la Légion d'honneur.

L'Élysée a d'ailleurs évoqué la trame commune unissant selon elle ces différents horizons. Les décorés, a ainsi posé le "Château", "incarnent différents maillons de la chaîne de la santé, des solidarités et de l'inclusion".

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV