Les entreprises se préoccupent peu des "workaholic", addiction considérée comme "noble".
 

Les entreprises se préoccupent rarement des accros au boulot… Pourtant, à terme, les risques de burn out guettent. Les collègues peuvent aussi en souffrir.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • testconf
    testconf     

    ah au fait, votre serveur plante, quand j'ai posté je me suis retrouvé avec une page blanche, je suis revenu en arrière, idem... résultat deux posts sans confirmation!

  • Sylvia Thillier
    Sylvia Thillier     

    Je suis écoeurée par vos propos 2 BO en 2 ans et non je ne veux pas écraser mes collègues ou les étouffer c est la hiérarchie qui nous écrase des méthodes de management toxiques qui prônent la division pour régner et c est la non reconnaissance médicale qui fait souffrir.....HONTE à vous pour votre manque d humanité face aux souffrances qu' engendre le burn out,Je reste courtoise mais ça m écorche la bouche de rester polie à votre égard.

Votre réponse
Postez un commentaire