Mis à jour le
Prématuré dans un hôpital de Marseille. (Illustration)
 

La survie des enfants grands prématurés en France s'améliore et le nombre de ceux qui survivent sans séquelles sévères augmente, selon les auteurs d'une étude française de l'Inserm.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire