BFMTV

L’Androcur, nouveau scandale sanitaire ?

Emmanuelle a pris de l’Androcur pendant 13 ans pour soigner une endométriose. Depuis elle a contracté 5 tumeurs au cerveau. Alors que des centaines de femmes se trouveraient dans le même cas, le médicament est toujours commercialisé. Pour agir sur les pouvoirs publics Emmanuelle Mignaton a créé une association qui regroupe près de 300 victimes présumées, Amavea. L’Androcur pourrait bien être à l’origine d’un nouveau scandale sanitaire. Une explication de Boris Courret. 

Sur le même sujet