En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Vaccination infantile. (illustration)
 

Grand chambardement chez les médecins et particulièrement les pédiatres qui devront appliquer la réforme de la vaccination obligatoire. Selon un nouveau calendrier.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • María Dolores Agüera Salces
    María Dolores Agüera Salces     

    À la fin, le sens commun s’est imposé. C’est une réalité indiscutable qu’on ne peut pas laisser la santé de nos enfants à la chance.
    Tous les enfants ont les mêmes droits et c’est inadmissible que les vaccins infantiles dépendent de la situation économique familière.
    Nous payons déjà beaucoup d’impôts, beaucoup de taxes. Par contre, nous devons faire l’effort supplémentaire de payer aussi les traitements préventifs pour protéger nos enfants de maladies qui, dans d’autres pays de l’Europe, sont gratuites. Est-ce que nous ne sommes pas aussi européens?
    En outre, l’accès à tous ces médicaments favorise l’amélioration de toute la santé publique, la santé de tous les citoyens de la France. C’est un bien commun, je crois.
    Par ailleurs, en ce qui concerne les parents qui ne veulent pas vaccines leurs enfants, cette décision d’augmenter ces traitements médicaux, fera que la protection de ceux-ci devienne, indirectement, plus élevée.
    J’espère que ces mesures seront prises effectivement au mois de Janvier et qu’elles ne deviendront pas simplement une promesse électoraliste.
    Merci à tous
    Dolors

  • rahane
    rahane     

    on a fait de réels progrès pour soigner les cancers chez les enfants, ça tombe à pic : 2,5millions de candidats pour amortir les investissements...
    ya pas plus sordide que les plans de le l'industrie pharmaceutique
    certains moyens sont connus depuis plus de 30 ans pour un plan prévention du cancer, mais surtout pas ya pas de fric à faire sur la bonne santé .
    ce sont les mêmes qui s'engraissent sur la vente de pesticides.
    on ne peut pas être à la fois du coté du diable et de Dieu au nom de l'économie circulaire.

  • marco3340
    marco3340     

    Les laboratoires médicaux vont pouvoir produire en masse des médicaments.qui étaient en rupture de stock il n'y a pas si longtemps
    A moins que l'on se soit approvisionné ailleurs et qu'il faille écouler un stock de vaccins.
    L'INSERM pourrait nous donner son avis sur l'utilité de ces vaccins

  • marco3340
    marco3340     

    Les laboratoires médicaux vont pouvoir produire en masse des médicaments.qui étaient en rupture de stock il n'y a pas si longtemps
    A moins que l'on se soit approvisionné ailleurs et qu'il faille écouler un stock de vaccins.
    L'INSERM pourrait nous donner son avis sur l'utilité de ces vaccins

  • J-Pierre Auffret
    J-Pierre Auffret     

    Cet article est scandaleux et dangereux!
    Il présente comme acquis un programme de vaccinations obligatoires qui n'aura de valeur officielle qu'après le vote d'une loi.
    Cette publication va accroître les conflits entre les familles, les médecins, les administrations et les magistrats…
    Rectifiez vite.

Votre réponse
Postez un commentaire