BFMTV

Il est désormais possible de faire surveiller ses grains de beauté dans certaines pharmacies

Le dépistage du mélanome n'était pour le moment possible qu'auprès d'un médecin. (Photo d'illustration)

Le dépistage du mélanome n'était pour le moment possible qu'auprès d'un médecin. (Photo d'illustration) - Fred Tanneau - AFP

Grâce à la télémédecine, les pharmaciens peuvent participer au dépistage du mélanome en envoyant numériquement les clichés des grains de beauté à des dermatologues.

Il est désormais possible de se faire dépister du mélanome dans certaines pharmacies depuis ce lundi, tout comme il est déjà possible de se faire vacciner de la grippe dans plusieurs régions.

La personne souhaitant se faire dépister est emmenée dans une pièce à part, répond à un questionnaire de santé d'une quinzaine de minutes, puis une photo est prise du grain de beauté grâce à un dermatoscope, rapporte Le Figaro. Les clichés sont ensuite numérisés et envoyés sur une plateforme, où un diagnostic est établi par quatre dermatologues et rendu sous 15 jours. L'opération est menée en collaboration avec le syndicat national des dermatologues-vénéréologues.

28 euros par grain de beauté

La procédure, qui coûte 28 euros par grain de beauté -14 pour un deuxième-, n'est pas remboursée par l'assurance maladie ou les mutuelles complémentaires et ne concerne juste que quelques pharmacies du groupe Pharmabest pour le moment.

"C'est pour nous une mission de santé publique. Cela nous permet d'apporter un service différenciant aux patients, ce qui représente un gage de crédibilité supplémentaire", affirme au Figaro le président du groupe David Abenhaim.

Quelque 80.000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année. Plus de 14.000 sont des mélanomes, dont 1800 finissent par causer la mort des patients. Avec 100.000 clients revendiqués chaque jour chez Pharmabest, le dépistage par télémédecine pourrait sensiblement améliorer la prévention de la maladie.

L.A.