BFMTV

Hépatite C: 75.000 personnes en France atteintes sans le savoir

Ces tests servent à dépister l'hépatite C.

Ces tests servent à dépister l'hépatite C. - François Nascimbeni - AFP

L'hépatite C, qui se transmet par le sang, touche environ 230.000 personnes en France. Elle peut être la cause de cirrhoses et de cancers du foie.

Alors qu'elle serait en passe d'être éradiquée dans les dix prochaines années, l'hépatite C continue de se propager en France, en se transmettant par le sang. Or, quelque 75.000 adultes ignorent qu'ils en sont atteints en France, selon une étude de l'Institut de veille sanitaire, publiée mardi.

Si le chiffre est meilleur que lors de la précédente étude (75.000 patients ignorant leur maladie en 2014, contre 100.000 environ en 2004), il reste encore trop élevé. L'institut souligne d'ailleurs que la majorité de ces personnes non diagnostiquées sont des hommes.

Un dépistage simultané avec le VIH

Une donnée qui renforce les préconisations faites en 2014 dans un rapport sur la prise en charge des hépatites B et C, remis à la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Les médecins à l'origine du texte recommandaient d'élargir le dépistage en proposant un test simultané pour les hépatites et pour le VIH, pour les hommes âgés de 18 à 60 ans, au moins une fois dans leur vie.

Actuellement, quelque 230.000 personnes sont infectées de façon chronique par l'hépatite C. Le taux de guérison spontanée de l'infection aiguë par le virus est de 30 à 40%, notent les médecins. Les hépatites B et C peuvent être la cause de cirrhoses et de cancers du foie. Mais s'il existe un vaccin contre la première, il n'existe pas de traitement préventif pour l'hépatite C.

A. G. avec AFP