Mis à jour le
Des moustiques tigres étudiés à Montpellier le 9 août 2012.
 

La Guadeloupe s'inquiète d'une forte montée en puissance de l'épidémie de chikungunya. Le niveau épidémique actuel équivaut à celui qui était attendu plus d'un mois plus tard. La population est appelée à éradiquer les eaux stagnantes.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Pas de soucis, touraine va annoncer des mesures et surtout souligner qu'il n'y a aucun risque, d'autant plus avant les vacances d'été...

  • boudzan
    boudzan     

    C'est grave dans la mesure ou les dégats sont équivalents à la grippe et pour la sécu on ne doit pas vraiment avoir les moyens budgétaires pour supporter plusieurs "épidémies" par an....

Votre réponse
Postez un commentaire