BFMTV
en direct

Covid-19: pour Jean-François Timsit, vacciner les enfants permettrait de les "libérer" du masque

La situation sanitaire se dégrade en France, avec plus de 20.000 nouveaux cas de Covid-19 recensés mardi, mercredi et ce jeudi. Sur BFMTV ce jeudi soir, plusieurs médecins, dont l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, répondent à toutes vos questions.

Ce live est terminé

Merci d'avoir suivi notre soirée spéciale consacrée à la 5ème vague de Covid-19.

Faire vacciner les enfants "un bénéfice extraordinaire" pour les "libérer" du masque

D'abord, donner les doses à ceux qui en ont le plus besoin, et dans un deuxième temps, "libérer" les enfants du masque. Jean-François Timsit a estimé ce jeudi que la vaccination des enfants pourrait arriver, comme dans d'autres pays et que cela représenterait un réel avantage:

"Si on arrive à faire une vaccination aux enfants et que ça les libère du masque entre 5 et 12 ans ce serait quand même un bénéfice extraordinaire", a-t-il affirmé, en estimant que les enfants "souffrent beaucoup" du port du masque.

Arnaud Fontanet appelle à porter le masque "dans tous les endroits clos"

L'épidémiologiste a tenu lui aussi à faire un rappel sur les gestes barrières. Il a notamment mis en avant "l'importance de l'aération" et du port du masque "dans tous les endroits clos", même ceux où le pass sanitaire est requis comme les restaurants, théâtres, ou cinémas.

"Dans tous les endroits clos où vous pouvez porter un masque, il faut le porter", résume-t-il.

Un "réflexe" à avoir selon Arnaud Fontanet, "sans se poser la question de ce que la loi me dit".

"Ils risquent leur vie, c'est suicidaire de ne pas se vacciner"

Jean-François Timsit, chef du service de réanimation et des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat, a fait un bilan sur le profil des personnes qu'il rencontre à l'hôpital.

Sur les sept malades qui ont été admis au sein de son service ce jeudi, cinq patients étaient non vaccinés, un patient n'avait reçu qu'une dose, et la dernière patiente était immuno-déprimée.

Des chiffres marquants, qui lui permettent d'affirmer "ils risquent leur vie, c'est suicidaire de ne pas se vacciner, il n'y a pas d'autre mot".

Alain Ducardonnet rappelle que le respect des gestes barrières reste "tout à fait capital"

Même avec la vaccination, ne pas oublier les gestes barrières. C'est sur ce point qu'Alain Ducardonnet médecin et consultant pour BFMTV, a tenu à revenir sur BFMTV. Et ce, pour tous les Français, vaccinés ou non:

"Il va falloir qu'on se remotive, on parle beaucoup du vaccin, mais on n'a plus beaucoup de motivation par rapport aux gestes barrières" rappelle-t-il alors que "ce relâchement est corrélé à la montée des contaminés" selon lui.

Pour Arnaud Fontanet, la situation actuelle était "prévue et anticipée"

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet, invité sur BFMTV pour la soirée spéciale consacrée à la cinquième vague de l'épidemie, a estimé ce jeudi soir que la situation était en raison d'une part toujours présente de personnes non vacinnées, et de la baisse d'efficacité des vaccins au fil du temps.

"Quand vous prenez tous ces éléments en compte, avec l'arrivée de l'automne et de l'hiver et de témpératures plus fraiches, qui font que les gens vivent plus en intérieur (...) on savait que ça allait redémarrer à l'automne" même s'il assure être "surpris par la brutalité de ce redémarrage".

20.366 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures en France

Ce jeudi, plus de 20.000 cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures, soit une augmentation de 50% en une semaine.

Plus de 7700 personnes sont actuellement hospitalisées à cause de l'épidémie selon les chiffres de Santé publique France. Elles étaient un peu plus de 6900 il y a une semaine.

1333 personnes sont aujourd’hui prises dans les services de réanimation français.

En Grèce, les non-vaccinés ne pourront plus entrer dans les espaces fermés

Le Premier ministre grec a annoncé ce jeudi une série de mesures pour les non-vaccinés, dont l'interdiction à partir de lundi d'entrer dans les espaces fermés à l'exception des lieux de restauration.

"A partir de lundi (le 22 novembre) les personnes non-vaccinées ne seront pas autorisées à entrer dans les espaces fermés à l'exception des lieux de restauration", a indiqué Kyriakos Mitsotakis lors d'une allocution à la nation exhortant ses concitoyens à se vacciner.

Jusqu'ici les non-vaccinés entraient dans les espaces fermés à la suite d'un test négatif.

Avec un taux de vaccination d'environ 63%, la Grèce (10,7 millions d'habitants) n'a pas au niveau des autres pays européens, a rappelé le Premier ministre.

Pas de décision concernant le retour du télétravail, annonce Olivier Véran

Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur RTL ce jeudi, a expliqué "qu'aucune décision" du gouvernement n'avait été prise concernant un éventuel retour obligatoire du télétravail.

Selon lui, les gestes barrières, le pass sanitaire et la vaccination devraient suffire pour contrer la cinquième vague : "Ca a été une option dans le passé, avant la vaccination, et quand nous faisions face à des vagues sanitaires hospitalières denses. Aujourd'hui, nous considérons qu'avec le très bon niveau de vaccination dans notre pays, le recours au pass sanitaire et aux gestes barrières, la quatrième vague est passé plus vite et a été beaucoup moins intense que ce qu'elle aurait pu être." 

En Belgique, face à l’explosion du nombre de cas, les autorités ont annoncé que ceux qui le peuvent devront dès samedi obligatoirement télétravailler au moins quatre jours par semaine.

"Les soignants sont fatigués mais l'hôpital est solide", estime Olivier Véran

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé sur RTL ce jeudi, à propos de la situation de l'épidémie de Covid-19 en France.

Il a tenu à relativiser l'ampleur de la cinquième vague en rappelant que les hôpitaux n'étaient pas, pour l'instant, débordés: "Aujourd'hui le nombre d'hospitalisations pour Covid-19 est plus faible que lors des vagues 1, 2 et 3. Les soignants sont fatigués mais l'hôpital est solide et le nombre de lits ouverts permet de faire face à une vague épidémique." Il a également assuré qu'"à ce stade, nous sommes parvenus à faire reculer la vague".

Concernant la troisième dose de vaccin, Olivier Véran a rappelé que "le rappel aux personnes de 50 à 64 ans sera en marche dès le début du mois de décembre. Nous avons tout ce qu'il faut pour qu'ils puissent se faire vacciner".

Il a également annoncé que la décision de faire vacciner, ou non, les enfants de 5 à 11 ans sera prise à la fin de l'année 2021.

La vaccination devient obligatoire pour le personnel des hôpitaux et maisons de retraite en Allemagne

L'Allemagne va rendre la vaccination obligatoire pour le personnel des hôpitaux et maisons de retraite, ont annoncé les autorités du pays.

Quel est le profil des réticents à la vaccination ?

Quel âge ont les personnes qui ne sont pas vaccinées ? Comment sont-elles reparties sur le territoire ? La réponse de notre journaliste Magalie Chalais.

Covid: l'Allemagne va introduire des restrictions pour les non-vaccinés

L'Allemagne va généraliser les restrictions spécifiques pour les non-vaccinés, comme leur exclusion de certains lieux publics, afin de combattre la flambée des infections de Covid-19, a annoncé ce jeudi la chancelière sortante Angela Merkel à l'issue d'une réunion de crise.

La règle dite du "2G", qui autorise seulement les vaccinés ("geimpfte") et les guéris ("genesene") à accéder à des lieux publics comme des restaurants ou salles de concert sera appliquée dès que le seuil d'hospitalisation dépasse trois malades du Covid pour 100.000 habitant, a-t-elle déclaré, ce qui est le cas dans la majorité des régions du pays.

La carte de l'évolution du taux d'incidence en France

Cette carte de l'évolution du taux d'incidence en France permet de comprendre la dynamique de l'épidémie de Covid-19 : le nombre de cas est en hausse dans pratiquement tous les départements.

La carte du taux d'incidence en France.
La carte du taux d'incidence en France. © BFM

Pas de nouvelles restrictions en Suisse malgré l'ampleur du nombre de contaminations

Le ministre suisse de la santé a écarté pour l'heure de nouvelles restrictions pour faire face à la cinquième vague de la pandémie, alors que les infections quotidiennes sont à leur plus haut niveau de 2021.

"Nous sommes clairement face à la cinquième vague", a reconnu le conseiller fédéral en charge de la santé, Alain Berset lors d'un point de presse jeudi. L'avenir de la pandémie "dépendra du comportement de tous", a-t-il mis en garde, espérant néanmoins "contrôler l'évolution avec les mesures actuelles".

L'Autriche pourrait reconfiner totalement deux de ses régions

Deux régions d'Autriche, celles de la Haute-Autriche et de Salzbourg, pourraient reconfiner toute leur population, selon l'agence de presse Reuters, à cause de l'ampleur de l'épidémie de Covid-19. La décision sera prise si le gouvernement ne décide pas de confiner entièrement le pays.

"Si aucun confinement national n'est ordonné demain, il devra certainement y avoir un confinement de plusieurs semaines en Haute-Autriche avec notre province voisine de Salzbourg à partir de la semaine prochaine", a déclaré le gouverneur conservateur de Haute-Autriche, Thomas Stelzer.

Pour l'instant, l'Autriche impose un confinement uniquement pour les personnes qui ne sont pas vaccinées.

La Slovaquie met en place un couvre-feu pour les non-vaccinées

Le chef du gouvernement slovaque Eduard Heger a annoncé que les Slovaques non-vaccinées allaient devoir respecter un couvre-feu à partir de lundi et pour trois semaines.

Ce mercredi, le pays a détecté plus de 8000 de contamination au Covid-19. La Slovaquie compte 5,5 millions d'habitants.

Les Etats-Unis commandent à Pfizer 10 millions de traitements de sa pilule anti-Covid

Le gouvernement américain a commandé au laboratoire Pfizer 10 millions de traitements de sa pilule anti-Covid pour 5,29 milliards de dollars sous réserve du feu vert des autorités sanitaires, le président Joe Biden assurant qu'ils seront distribués gratuitement.

Le traitement antiviral, qui sera commercialisé sous le nom de Paxlovid, a démontré une efficacité de 89% contre les hospitalisations et décès lors d'essais cliniques, lorsqu'il est pris dans les trois jours suivant l'apparition des symptômes.

La commande de Washington prévoit la livraison des 10 millions de traitements, les premiers d'ici la fin de l'année et en 2022.

Des centres de vaccination vont rouvrir en France

Des centres de vaccination, qui avaient fermé à la fin de l'été après six mois d'une campagne vaccinale de masse, vont "reprendre une activité" pour aider à la dose de rappel, a annoncé ce jeudi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Les personnes de 65 ans ont déjà la possibilité de recevoir une troisième dose de vaccin.

Sur BFMTV dès 21h, une soirée spéciale consacrée à la cinquième vague de l'épidémie

"Cinquième vague: doit-on s'inquiéter?". Aurélie Casse, Maxime Switek et Margaux de Frouville recevront ce jeudi soir le professeur Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, Jean-François Timsit, chef du service de réanimation et des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat à Paris, et Alain Combes, chef du service de réanimation médicale à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Ils réagiront à la dégradation de la situation sanitaire en France: les hôpitaux sont-ils prêts pour une cinquième vague? Le gouvernement doit-il prendre des mesures supplémentaires?

Martin Fort