BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: la consommation d'alcool interdite dans certaines rues de Paris dès mardi

Des Parisiens en train de boire sur la chaussée à Paris.

Des Parisiens en train de boire sur la chaussée à Paris. - BFMTV

Les autorités des Alpes-Maritimes ont annoncé ce lundi matin des restrictions locales pour Nice et le département, qui font face à une flambée des cas de Covid-19.

La consommation d'alcool interdite dans certaines rues de Paris dès mardi

La consommation d'alcool va être interdite dans certaines rues très fréquentées de Paris à partir de mardi entre 11h et 18h, a annoncé la préfecture de police de Paris dans un arrêté publié ce lundi, et ce pour une durée de 15 jours.

Les rues concernées sont la rue de Buci dans le 6e arrondissement ainsi que dans la rue de la Contrescarpe dans le 5e arrondissement de la capitale.

Le non-respect de cette mesure entraînera une verbalisation de 135 euros.

4646 nouveaux cas et 333 morts à l'hôpital en 24h en France

4646 nouveaux cas et 333 personnes sont mortes du Covid-19 à l'hôpital en France au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan communiqué lundi soir par Santé Publique France.

À ce jour, 25.831 patients sont hospitalisés en raison d'une infection à Covid-19, ce qui représente 1529 nouvelles admissions en 24h.

Et 3407 personnes se trouvent hospitalisées en réanimation sur le territoire français après avoir développé une forme grave du virus. Au cours des dernières 24h, 274 nouvelles admissions ont été enregistrées par Santé Publique France.

Le maire de Dunkerque demande un entretien en urgence au Premier ministre

Après l'annonce du confinement le week-end décrété dans les Alpes-Maritimes, c'est au tour du maire de Dunkerque Patrick Vergriete de demander un entretien d'urgence au Premier ministre Jean Castex.

L'élu du Nord réclame que soit évaluée la situation sanitaire dans sa commune, cette dernière s'étant "encore dégradée" ce lundi avec "un taux d'incidence de 901 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants".

Joe Biden ordonne la mise en berne des drapeaux pour marquer le demi-million de décès aux États-Unis

Le président américain Joe Biden ordonnera lundi la mise en berne des drapeaux sur l'ensemble des bâtiments fédéraux, afin de commémorer le passage imminent du seuil des 500.000 décès dus au Covid-19 aux Etats-Unis, a annoncé la Maison Blanche.

La porte-parole de la présidence Jen Psaki a déclaré devant la presse que cette mise en berne durerait cinq jours.

Renaud Muselier juge "nécessaires et indispensables" les restrictions dans les Alpes-Maritimes

Le président LR de la région Sud Renaud Muselier (LR), invité de BFMTV ce lundi, a qualifié de "nécessaires et indispensables" les restrictions prises dans les Alpes-Maritimes, alors que le taux d'incidence s'élève désormais à 557 dans le département (contre 197 à l'échelle nationale).

Alpes-Maritimes: la liste des communes concernées par le confinement partiel

Un confinement localisé et partiel a été décidé ce lundi dans les Alpes-Maritimes pour au moins 15 jours. Voici la liste des communes concernées dans l'unité urbaine de Nice, selon nos confrères Nice-Matin:

Antibes, Aspremont, Auribeau-sur-Siagne, Le Bar-sur-loup, Beaulieu-sur-mer, Berre-les-Alpes, Biot, Blausasc, Cabris, Cagnes-sur-mer, Cannes, Le Cannet, Cantaron, Carros, Castagniers, Chateauneuf-Grasse, Châteauneuf-Villevieille, La Colle-sur-loup, Colomars, Contes, Drap, Falicon, Gattières, La Gaude, Gourdon, Grasse, Mandelieu-la-Napoule, Mouans-Sartoux, Mougins, Nice, Opio, Pégomas, Peillon, Peille, Peymenade, Roquefort-les-pins, La Roquette-sur-Siagne, Le Rouret, Saint-André-de-la-Roche, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Jeannet, Saint-Laurent-du-Var, Saint-Paul de Vence, Spéracédès, Théoule-sur-mer, Le Tignet, Tourrette-Levens, Tourrettes-sur-loup, La Trinité, Valbonne, Vallauris, Vence, Villefranche-sur-mer, Villeneuve-Loubet. 

Enfin, voici les communes concernées par cette nouvelle restriction dans l'unité urbaine de Menton: Beausoleil, Cap d'Ail, Castellar, Eze, Gorbio, La Turbie, Menton, Roquebrune-Cap-Martin et Sainte-Agnès. 

La commercialisation du spray nasal "COV-Defense" suspendue

La commercialisation prévue du spray nasal "COV-Defense", également dénommé spray nasal "Biokami", est suspendue sur décision de police sanitaire de l'Agence du médicament (ANSM), faute d'avoir reçu les données démontrant sa performance et sa sécurité.

Selon les communications récentes du fabricant, la société Pharma & Beauty-Centrepharma, ce spray virucide, à base d'eau ionisée, "assure l'inactivation du virus Sars-CoV-2 à plus de 99%".

Le fabricant avait annoncé la commercialisation de ce spray le 1er mars en pharmacie et mi-mars en parapharmacie et pharmacie en ligne.

Mais malgré ses allégations, l'ANSM affirme lundi n'avoir "reçu aucune donnée de validation clinique démontrant la performance et la sécurité d'utilisation de ce spray, condition indispensable pour qu'un dispositif médical puisse être mis sur le marché selon la réglementation européenne".

Le taux d'incidence à Dunkerque dépasse les 900

La situation continue de se dégrader à Dunkerque, confrontée à une flambée de variant britannique. Le taux d'incidence est désormais de 901 cas confirmés pour 100.000 habitants sur une semaine, selon les derniers chiffres de l'Agence régionale de Santé des Hauts-de-France communiqués à BFMTV.

C'est nettement plus qu'à Nice, où vient d'être décidé un confinement local le weekend, où il est autour de 700. Aucune nouvelle mesure restrictive n'est prévue à ce stade même si "la situation fait l'objet d'un suivi permanent et les mesures pourront être réévaluées en fonction de l'évolution de l'épidémie", indique la préfecture.

Réouverture des commerces non essentiels à partir du 12 avril en Angleterre

Le gouvernement britannique a annoncé ce lundi viser une réouverture à partir du 12 avril en Angleterre des commerces non essentiels, des pubs et des restaurants en extérieur et des musées fermés actuellement en raison de la pandémie.

Le plan de déconfinement présenté par le Premier ministre Boris Johnson devant les députés prévoit quatre grandes étapes, à commencer par la réouverture des écoles le 8 mars, avec comme objectif de lever les dernières restrictions fin juin.

Alpes-Maritimes: Véran défend des "mesures proportionnées, territorialisées"

Quelques heures après l'annonce d'un confinement partiel pour les deux prochains week-ends dans les Alpes-Maritimes, Olivier Véran a défendu des "mesures proportionnées, territorialisées, que nous prenons au moment où il faut les prendre, pour faire face à des situations très localisées".

"Aujourd'hui, la situation des Alpes-Maritimes ne correspond pas à la situation de l'ensemble du pays" même si "la situation sanitaire reste inquiétante à l'échelle du pays", a déclaré le ministre des Solidarités et de la Santé en marge d'un déplacement à l'hôpital de Villefranche-sur-Saône ce lundi en fin de matinée.

La vaccination contre le Covid-19 possible en entreprise à partir de jeudi

Les médecins du travail pourront administrer le vaccin AstraZeneca à compter du 25 février aux salariés de 50 à 64 ans atteints de comorbidités, a précisé ce lundi le secrétariat d'Etat chargé des retraites et de la santé au travail.

"Conformément aux recommandations du 2 février 2021 de la Haute autorité de santé (HAS), il a été décidé qu'à compter du 25 février 2021, après les professionnels de santé et du médico-social, le vaccin AstraZeneca sera utilisé notamment pour la vaccination des personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités", indique un communiqué du secrétariat d'Etat.

A l'instar des médecins généralistes, les médecins du travail "doivent se rapprocher de la pharmacie d'officine de leur choix, pour s'identifier et se procurer des doses du vaccin AstraZeneca sous le même régime de contingentement", précise le texte.

Christian Estrosi satisfait des annonces

Le maire de Nice a réagi aux annonces du préfet sur son compte Twittet et se dit "satisfait" des mesures prises.

Plusieurs mesures prises dans les Alpes-Maritimes, dont un confinement du littoral le week-end

Le préfet des Alpes-Maritimes annonce avoir pris "plusieurs mesures" face à cette situation.

· Il a annoncé la mise en place d'un confinement le week-end de la zone littorale allant de Menton à Théoule-sur-Mer, cette mesure entrera en application dès vendredi et pour les deux prochains week-ends.

· Dès ce mardi, de nouvelles règles s'appliqueront aux commerces. Les commerces et galeries marchandes de plus de 5000 m² devront fermer, sauf les commerces alimentaires et les pharmacies.

· Les commerces sont appelés à installer un médiateur Covid dans les commerces pour gérer les mesures sanitaires.

· Le masque est rendu obligatoire dans toutes les zones très fréquentées.

· Les contrôles aux aéroports des Alpes-Maritimes et à la frontière italienne seront "renforcés"

· En outre, la campagne vaccinale va être renforcée dans le département. Ainsi 4500 doses du vaccin Pfizer vont être ajoutées aux 90.000 déjà prévues en livraison. Par ailleurs, des doses "massives" du vaccin AstraZeneca vont être livrées dans le département. "L"accélération de la campagne vaccinale est véritablement nécessaire", a fait valoir le préfet.

Le préfet des Alpes-Maritimes s'exprime

Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez s'exprime pour annoncer de nouvelles mesures dans le département face à la flambée des cas de Covid-19.

"Toutes les agglomérations du gouvernement affiche un taux d'incidence élevé par rapport à la moyenne nationale. La situation épidémique s'est considérablement dégradée". "Si l'on ne fait rien, les contaminations vont encore progresser".

Le taux d'incidence dans le département est près de trois fois fois le taux d'incidence national, précise le délégué départemental de l'ARS, Romain Alexandre.

Sanofi et GSK lancent l'essai de la version reformulée de leur vaccin contre le Covid

Sanofi a lancé lundi un nouvel essai clinique dit de "phase 2" pour son principal candidat-vaccin contre le Covid-19 développé avec le britannique GSK, après la déception de la première version à l'automne, espérant le mettre à disposition au quatrième trimestre, a annoncé lundi le laboratoire français.

"Cette nouvelle étude de phase II évaluera le potentiel d'une formulation affinée d'antigènes dans le but d'obtenir une réponse immunitaire optimale, en particulier chez les adultes plus âgés", affirme dans un communiqué le groupe.

La précédente étude de phase I/II, pour ce vaccin initialement prévu pour l'été 2021, avait conclu en décembre à une efficacité insuffisante chez les personnes de plus de 50 ans. Ce vaccin est à protéine recombinante avec adjuvant, une technologie plus traditionnelle que les vaccins à l'ARN messager fabriqués par Pfizer et Moderna.

Haute-Savoie: le préfet assouplit les restrictions sur les centres commerciaux

Les magasins rattachés à un centre commercial fermé administrativement mais accessibles par l'extérieur pourront rouvrir en Haute-Savoie, a annoncé lundi le préfet dans un communiqué.

Depuis deux semaines, le gérant d'un magasin de sport situé dans un centre commercial de plus de 20.000 m², fermé par décret, menait une grève de la faim pour demander l'ouverture de son commerce.

"C'est un peu une victoire personnelle, après 17 jours de grève", a réagi lundi auprès de l'AFP le gérant Pierre Bavoux, qui appelait à l'ouverture de son magasin dans une galerie marchande de Publier, près de Thonon-les-Bains, sur les bords du lac Léman. "C'est malheureux d'en arriver là", ajoute le commerçant, qui reconnaît avoir "harcelé" les services du préfet de Haute-Savoie pour obtenir cette décision.

Les Alpes-Maritimes, laboratoire d'une stratégie territorialisée contre le virus?

Il s'agira d'une première en France métropolitaine. Si de nouvelles mesures sanitaires pour les Alpes-Maritimes doivent être annoncées ce lundi à la mi-journée, les élus locaux ont conscience que les restrictions à venir n'auront jamais été observées ailleurs dans l'Hexagone.

"Le département deviendrait un laboratoire pour le reste du pays pour mesurer l'efficacité de sa mesure ou de son inefficacité", estime le professeur d'épidémiologie Mahmoud Zureik auprès de nos confrères du Parisien.

Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin en France

Sanofi va produire en France le vaccin contre le Covid-19 de son concurrent américain Johnson & Johnson au second semestre, comme il s'apprête également à le faire pour celui développé par Pfizer-BioNTech, a annoncé ce lundi le groupe pharmaceutique français.

Sanofi se chargera de la formulation et du remplissage des flacons sur son site de Marcy-l'Etoile, près de Lyon, "à partir du troisième trimestre", "à un rythme d'environ 12 millions de doses par mois", affirme dans un communiqué le laboratoire qui précise garder pour "priorité" la mise au point de ses deux candidats-vaccins.

Pour Roselyne Bachelot, "on va vers le bout du tunnel"

Invitée de BFMTV ce lundi matin, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot estime que l'"on va vers le bout du tunnel" dans l'épidemie de Covid-19, qui oblige les lieux culturels à rester fermés.

"Ma conviction profonde est que l'on va vers le bout du tunnel", a commenté la ministre au sujet de ces fermetures. "Dès que la situation va le permettre, nous réouvrirons ces structures", a ajouté Roselyne Bachelot, précisant toutefois n'avoir pas de date précise à donner.

Les mesures dans les Alpes-Maritimes annoncées à 12h

La conférence de presse de la préfecture des Alpes-Maritimes au cours de laquelle seront annoncées les mesures de restriction pour le département se tiendra à midi ce lundi.

Une mystérieuse flamblée des cas au Tréport, en Seine-Maritime

Pourquoi Le Tréport? Dans la petite commune de 5000 âmes, située en Seine-Maritime, le taux d'incidence du Covid-19 a bondi. Il est désormais de 500 cas pour 100.000 habitants, soit un taux deux fois supérieur à la moyenne départementale. Une situation épidémique qui inquiète de plus en plus. Résultat, de nombreux habitants du Tréport se dépistent par acquis de conscience.

Alexandre Bompard se dit contre une "taxe Covid" pour les grandes enseignes

Sur BFMTV-RMC, le PDG du groupe Carrefour Alexandre Bompard se dit "contre l'idée d'une taxe Covid" pour les grandes enseignes qui ont profité de la crise.

Comment vont se dérouler les tests salivaires déployés à l'école ce lundi?

La rentrée scolaire des élèves de la zone A marque le début de la campagne de dépistage massif dans les écoles grâce aux tests salivaires. S'ils ne sont pas plus rapides que les tests nasopharyngés, ils sont moins désagréables pour les plus jeunes. Explications détaillées.

La pénurie de plastiques fait craindre des tensions sur les tests Covid-19

Les tests Covid sont-ils menacés par une pénurie de plastique ? Ce matériau est indispensable au secteur médical mais la filière de la plasturgie manque cruellement de matière première. Les entreprises de transformation de plastique sont même au bord de la paralysie.

En réalité, le secteur tire la sonnette d’alarme depuis le mois dernier avec des retards de livraison: jusqu’à 3 mois pour certains types de plastiques. Des PME ont même dû mettre à l’arrêt des lignes de production.

Avec le retour du beau temps, la crainte d'un relâchement des gestes barrières

Comme un air de déjà-vu. À mesure que la météo printanière s'installe, alors que nous n'en sommes qu'au mois de février, les images de Français profitant du week-end et négligeant parfois les gestes barrières censés freiner la propagation du Covid-19, ont circulé à nouveau ces dernières heures.

Masques, distanciation... Les forces de l'ordre ont dû redoubler de vigilance ces derniers jours, en particulier samedi et dimanche, pour s'assurer que les Français respectaient toujours les règles.

Une députée des Alpes-Maritimes appelle les Français à ne pas venir dans le département

"Ne venez pas dans les jours à venir". Invitée de BFMTVSD dimanche soir, la députée LaREM Alexandra Valetta-Ardisson a appelé les touristes à éviter de venir passer leurs vacances dans le département, où l'épidémie circule trois fois plus qu'ailleurs, et où des mesures doivent être annoncées ce lundi matin.

Comment l'exécutif prépare le terrain face aux mauvais chiffres de l'épidémie

Victimes d'une flambée de l'épidémie de Covid-19, les Alpes-Maritimes devraient connaître de nouvelles mesures de restriction dans les jours à venir. Mais cette semaine, le gouvernement a également rappelé à plusieurs reprises que les chiffres ne sont globalement pas bons dans tout le pays, et que de nouvelles mesures de restrictions pourraient intervenir.

Les dépistages massifs par tests salivaires arrivent à l'école

Leur déploiement était vivement attendu. Plus faciles d'utilisation, les tests salivaires vont être déployés dans les écoles à partir de ce lundi, jour qui correspond à la rentrée des classes pour la zone A (académies de Bordeaux, Lyon ou Limoges, entre autres) après leurs congés d'hiver. En ce qui concerne la zone B, la rentrée se fera le 1er mars, et le 8 pour la zone C.

Des mesures de restriction attendues à Nice et dans les Alpes-Maritimes

Face à la flambée des cas de Covid-19 dans la région, des mesures de restriction locales doivent être annoncées pour Nice et les Alpes-Maritimes ce lundi, lors d'une conférence de presse de la préfecture.

Selon nos informations, la mise en place d'un confinement sur le littoral pour au moins les deux prochains week-ends, est prévue, ainsi que l'extension du port du masque à tout le département. La réduction des jauges dans les commerces - 1 personne pour 15 m² et le click and collect pour les magasins supérieurs à 5000 m² - devrait également être annoncée.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live

Suivez avec nous toutes les informations de la journée autour de l'épidemie de Covid-19 et notamment les mesures de restrictions attendues dans les Alpes-Maritimes ce lundi en fin de matinée.

BFMTV