BFMTV

Ebola: l'épidémie a fait 208 morts depuis janvier

Une équipe de Médecins sans frontières apportant des soins à un malade atteint du virus Ebola en Guinée

Une équipe de Médecins sans frontières apportant des soins à un malade atteint du virus Ebola en Guinée - -

L'épidémie de fièvre Ebola qui s'est déclarée en janvier en Guinée a fait 208 morts parmi 328 cas suspects, ce qui en fait l'une des épidémies les plus meurtrières.

L'épidémie de fièvre Ebola continue de progresser. Déclarée en janvier en Guinée, le virus a fait 208 morts parmi 328 cas suspects, a indiqué mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un précédent bilan de l'OMS faisait état d'un peu moins de 200 morts le 28 mai. Entre le 29 mai et le 1er juin, la Guinée a enregistré 21 nouveaux décès liés à l'épidémie, a précisé l'OMS dans son dernier bilan.

300 personnes touchées par le virus en Afrique de l'Ouest

Le virus a déjà touché plus de 300 personnes en Afrique de l'Ouest, s'est inquiétée mercredi l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF).

Dans les prochains jours, en collaboration avec le ministère de la Santé de Sierra Leone, MSF installera un centre de prise en charge pour soigner les personnes infectées à Koindu, épicentre de l'épidémie dans ce pays.

Depuis le début de l'épidémie, près d'une trentaine de patients pris en charge par MSF ont ainsi été guéris en Guinée. Malgré les efforts sur le terrain, le nombre de cas confirmés d'Ebola a augmenté au cours des dernières semaines.

Le virus Ebola, découvert en 1976 dans l'actuelle République démocratique du Congo, peut être transmis à l'homme par des animaux sauvages, et d'homme à homme par des contacts directs.

La fièvre Ebola, souvent mortelle, se traduit par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Les chances de survie augmentent pour les malades s'ils sont hydratés. L'OMS n'a pas édicté de restrictions de voyage vers la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia.

M.G. avec AFP