En France en 2015, le nombre total de malades inscrits sur les listes d'attente était de 21 464.
 

En France, la loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé. Le principal moyen pour s'y opposer est de s'inscrire sur le registre national des refus, un geste possible sur internet depuis ce lundi.

Votre opinion

Postez un commentaire