BFMTV

Don de sang: la mobilisation doit se poursuivre rappelle l'EFS

-

- - iStock - YakobchukOlena

Un niveau de réserve de sang satisfaisant a ainsi pu être atteint au début de l'été grâce à la mobilisation des Français. Mais l'Etablissement français du sang rappelle qu'il est nécessaire que cette dernière se poursuive et s’inscrive dans la durée. Les produits sanguins ont en effet une durée de vie limitée et les besoins sont quotidiens pour répondre à la demande des malades.

Fin juin, l'établissement français du sang lançait un appel urgent à la mobilisation. Il fallait en effet augmenter impérativement les réserves en produits sanguins pour couvrir efficacement les besoins des semaines estivales à venir, période au cours de laquelle les donneurs de sang sont traditionnellement moins nombreux. Après un bref élan permettant d’atteindre près de 100.000 poches de sang en stock, la dynamique s’est de nouveau ralentie à l'approche du mois d'août.

L'EFS invite donc les donneurs à se déplacer de nouveau et ce dans la durée, toute l’année et notamment à l’approche du pont du 15 août. L'organisme rappelle que les dons de sang doivent être réguliers car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). 10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades et aucun produit ne peut se substituer au sang des donneurs bénévoles.

"C’est pourquoi la mobilisation des donneurs est essentielle chaque jour. Les hommes peuvent donner leur sang six fois par an et les femmes quatre fois par an. Les personnes ayant donné leur sang le 14 juin à l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang peuvent de nouveau se rendre sur les sites de collecte dès la mi-août.", indique-t-il.

Suis-je éligible au don du sang?

Outre les sites fixes de l'EFS et les nombreuses collectes mobiles organisées partout en France (en entreprise, campus universitaires, mairies...), les équipes se rendent comme chaque été sur les lieux de vacances: des collectes sont notamment organisées en bord de mer. "Un don de sang ne prend que 45 minutes, dont seulement une dizaine de minutes pour le prélèvement.", ajoute-t-il.

Pour savoir où faire un don, le site internet de l'organisme met à disposition une cartographie interactive des collectes. Il propose également un questionnaire pour savoir à titre indicatif si une personne est éligible au don du sang. A noter qu'au retour de certaines destinations (Bahamas, Belize, Honduras, Floride...) un délai de 1 à 4 mois doit être observé avant de donner son sang.

Ces contre-indications ont pour but d'éviter la transmission par le sang de maladies au receveur: le chikungunya, la dengue, le coronavirus, le paludisme... Parmi les autres contre-indications au don du sang figurent notamment de la fièvre ou une infection dans les deux dernières semaines, des soins dentaires depuis moins de 24 heures, un traitement comprenant la prise d’antibiotiques et une grossesse ou un accouchement dans les 6 derniers mois.

Les trois types de don

Les produits sanguins permettent de répondre à des besoins chroniques liés à des maladies du sang qui obligent certains patients à recevoir des transfusions tout au long de leur vie. C’est le cas par exemple pour la drépanocytose, ou encore la thalassémie. Les besoins concernent également des situations d’urgence (traumatisme, accouchement, opération chirurgicale). Il existe trois types de don: de sang, de plasma, de plaquettes.

Le premier est essentiellement utilisé en hématologie et en cancérologie, le second permet de soigner des malades souffrant d’hémorragies, de troubles de la coagulation ou d’un déficit immunitaire grave et le troisième permet d’éviter les risques d’hémorragies mettant en jeu la vie des malades atteints de leucémie ou de cancer. Un don de sang permet de prélever en même temps tous les composants du sang - globules rouges, plasma et plaquettes - qui sont ensuite séparés.

"Les donneurs de groupe O négatif sont particulièrement recherchés car leurs globules rouges peuvent être transfusés à tous les patients. Mais les donneurs de tout groupe sanguin sont les bienvenus.", fait savoir l'EFS. Chaque année, un million de malades sont soignés grâce au don de sang. S'il faut respecter le quota maximum de 6 dons par an pour les hommes et 4 pour les femmes, il est possible de donner ses plaquettes jusqu’à 12 fois par an et son plasma jusqu’à 24 fois par an.

Alexandra Bresson