BFMTV
Santé

"Des signaux encourageants" : Martin Hirsch se montre optimiste sur la situation épidémique

Martin Hirsch à Paris le 5 janvier 2021

Martin Hirsch à Paris le 5 janvier 2021 - JOEL SAGET / AFP

Les données observées dans les hôpitaux d'Île-de-France envoient "des signaux encourageants" concernant la situation Covid dans le pays, affirme le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Un message porteur d'espoir. Dans un courriel interne adressé à ses employés, Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, a souhaité partager des "signaux encourageants sur le front du Covid". D'après des observations faites dans ses établissements, la vague épidémique serait sur le déclin, malgré des contaminations quotidiennes records dans le pays.

Une conclusion tirée d'une "inflexion sur les principaux indicateurs que nous suivons", écrit Martin Hirsch. Le nombre d'appels au SAMU pour cause de Covid est "orienté à la baisse", tout comme le nombre d'hospitalisations conventionnelles où "il commence à y avoir un ralentissement dans la progression". En ce qui concerne les passages en soins critiques, depuis le début de la semaine, la situation est stable en Ile-de-France.

Omicron "provoque moins de formes graves"

Des signes encourageants qui sont "cohérents" pour le directeur de l'AP-HP. Il explique que la part de Delta a enfin commencé à baisser au début du mois de janvier, alors que l'ancien variant majoritaire avait continué à "être à l’origine d’une grande majorité des entrées en soins critiques" et qu'il y avait "encore fin décembre plus de contaminations Delta qu’il n’y en avait au début décembre" dans les hôpitaux franciliens.

A l'instar de nombreux scientifiques, Martin Hirsch confirme que le variant Omicron "provoque moins de formes graves". Nous avons pu montrer, pour l’AP-HP, que la probabilité d’avoir besoin de soins critiques avec Omicron est trois fois inférieure à ce qu’elle était avec Delta", détaille-t-il.

Enfin, alors que la contagiosité du variant Omicron inquiète sur une potentielle désorganisation de la société, Martin Hirsch se réjouit d'observer que "si les tests positifs continuent à être très nombreux chez les personnels, nous voyons sur la dernière semaine que la progression est moins importante qu’elle n’était au cours des trois semaines précédentes".

Margaux de Frouville et Salomé Robles