BFMTV

Déconfinement: trois nouveaux départements en vert sur la carte de synthèse du gouvernement

Ces cartes sont appelées à être modifiées quotidiennement et à devenir bicolores d'ici le 7 mai, quelques jours avant le déconfinement.

La Direction générale de la Santé a, ce dimanche soir via un communiqué, présenté la quatrième itération de sa carte des départements, qui servira d'indicateur en vue du prochain déconfinement.

En comparaison avec celle présentée ce samedi, trois nouveaux départements sont passée du "orange" au "vert": le Gers, la Loire-Atlantique et la Mayenne, grâce à une diminution de la circulation active du virus.

C'est sur la carte de la circulation active du virus que les changements sont les plus visibles. Ainsi en ce qui concerne ce seul critère, les trois départements, situés dans l'Ouest et le Sud-Ouest, repassent au vert.

La carte de la circulation active du virus
La carte de la circulation active du virus © DGS

En revanche, en ce qui concerne la carte de la tension hospitalière sur les capacités de réanimation, les changements sont inexistants. Déjà samedi, le Gers, la Loire-Atlantique et la Mayenne étaient catégorisés de couleur verte.

Déconfinement: trois nouveaux départements en vert sur la carte de synthèse du gouvernement
Déconfinement: trois nouveaux départements en vert sur la carte de synthèse du gouvernement © DGS

La classifiction importante le 11 mai

Ces données auront une forte importance au moment du déconfinement, prévu le 11 mai prochain puisque dans les départements verts, les modalités de déconfinement seront plus souples. Dans les départements rouges, elles seront plus strictes.

Dans les départements rouges, les restrictions seront plus nombreuses. Ainsi, si la réouverture des crèches et primaires pourra être envisagée en concertation avec les autorités locales, la réouverture des collèges ne sera pas à l'ordre du jour. Il en sera de même pour la réouverture des parcs et jardins. 

La couleur "rouge" ou "verte" servira surtout de guide aux autorités locales (préfectures, rectorats, maires, etc.) pour prendre leurs décisions, par exemple au sujet de la réouverture des écoles primaires, a ainsi précisé le Premier ministre.

Hugo Septier