BFMTV
Santé

Covid-19, variant Omicron: pour Olivier Véran, "cette cinquième vague sera peut-être la dernière"

Le ministre français de la Santé Olivier Veran lors d'une conférence de presse le 25 novembre 2021

Le ministre français de la Santé Olivier Veran lors d'une conférence de presse le 25 novembre 2021 - Thomas COEX © 2019 AFP

Dans une interview au "JDD", le ministre de la Santé souligne la grande contagiosité d'Omicron, qui apparaît toutefois moins dangereux que Delta et qui pourra conduire à "une immunité renforcée".

Alors que les cas de contaminations au Covid-19 continuent d'atteindre des records en France, Olivier Véran se veut optimiste. Dans une interview donnée au Journal du dimanche, le ministre de la Santé et des Solidarités estime que cette cinquième vague, liée à la propagation fulgurante du variant Omicron, "est peut-être la dernière".

"Le variant Omicron confirme ce que nous pensions de lui: il est très, très contagieux. J'avais dit que nous pourrions atteindre les 250.000 cas par jour début 2022; nous y sommes. Quand on sait que nous allons franchir le cap des 10 millions de Français diagnostiqués positifs depuis le début de la pandémie, on comprend l'extrême contagiosité d'Omicron", rappelle le ministre, alors que plus de 219.000 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures, d'après les chiffres de Santé Publique France samedi.

Mais, si cette contagiosité peut inquiéter, elle peut, paradoxalement, être porteuse d'espoir. "Omicron est tellement contagieux qu'il va toucher toutes les populations du monde. Il va entraîner une immunité renforcée: on sera tous plus armés après son passage", expose Olivier Véran. D'autant plus que, selon le ministre, qui s'appuie sur des données britanniques, "il y a trois fois moins de formes graves de la maladie avec Omicron qu'avec Delta".

Omicron et Delta, "une lame de fond"

Le variant Delta est encore bien présent sur le territoire, comme le souligne le ministre: "Nous aurions pu espérer un effet de compétition entre les variants, qu'Omicron remplace Delta, mais ce n'est pas le cas. Les deux vagues se cumulent pour former une lame de fond."

Et Olivier Véran de rappeler l'importance de la vaccination: "Vous pouvez attraper le Covid-19 après avoir reçu trois doses de vaccin, mais votre risque d'être hospitalisé est au moins divisé par dix par rapport à un non-vacciné ou à quelqu'un qui ne le serait que partiellement."

"On s'attend à ce qu'Omicron fasse augmenter fortement le nombre d'hospitalisations, et moins fortement les admissions en soins critiques ou en réanimation", ajoute-t-il.

Protocole d'isolement simplifié

Pour éviter la "déstabilisation de la vie économique et sociale", de nouvelles règles d'isolement des personnes positives au Covid-19 seront allégées, dès ce lundi. Quel que soit le variant, les personnes ayant un schéma vaccinal complet, l'isolement de sept jours pourra être écourté au bout de cinq jours en cas de test antigénique ou PCR négatif, a annoncé le gouvernement samedi.

Par ailleurs, il n'y aura plus de quarantaine pour les personnes cas contact disposant d'un schéma vaccinal complet, qui devront cependant strictement respecter les gestes barrières et "faire des tests réguliers".

Fanny Rocher