BFMTV

Fêtes familiales, dîners: un membre du Conseil scientifique en appelle à la "responsabilité" des Français

Arnaud Fontanet en a appelé ce matin à la "responsabilité individuelle" des Français

Arnaud Fontanet en a appelé ce matin à la "responsabilité individuelle" des Français - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP

Invité ce lundi matin sur France Inter, Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, en appelle à la "responsabilité inviduelle" des Français notamment lors des rassemblements privés.

"On peut faire beaucoup mieux au niveau de la responsabilité individuelle" par rapport au Covid-19, a estimé Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique Covid-19 et épidémiologiste à l'Institut Pasteur, ce lundi matin dans la matinale de France Inter.

"Je comprends que les Français, quand ils entendaient des sons discordants, nous disaient 'on n'en sait rien de ce qu'il se passe' et continuaient à garder le même mode de vie", a-t-il expliqué.

Il faut "diminuer" les "fêtes familiales, les mariages, les dîners d'amis"

Pour l'épidémiologiste, les "situations à risque", où "on enlève le masque et on abolit la distance", concernent notamment les rassemblements privés.

"Ça se passe le plus souvent dans le milieu familial ou avec des amis. C'est les fêtes familiales avec trop de personnes, les mariages, les dîners d'amis à 25. Il faut diminuer là-dessus", a-t-il ajouté.

Selon Arnaud Fontanet, éviter ces situations "demande un sacrifice certes mais pas insurmontable".

"Un intermédiaire" est possible pour les restaurants

Le médecin a également réagi à la fermeture des bars et restaurants à Marseille ces derniers jours et le passage de Paris et de la petite couronne en zone d'alerte maximale, estimant que "dans les pays voisins, on y arrive très bien sans mesures contraignantes". "Les mesures annoncées pour Paris, sont ce qui reste quand ça a échoué en amont", a-t-il estimé.

Selon lui, aller au restaurant reste possible sans risques "si un protocole sanitaire strict est appliqué, si il y a la distance, si il y a du gel partout, si on aère autant que possible, les choses deviennent beaucoup plus acceptables. On peut trouver un intermédiaire et c'est l'intelligence collective qui nous permettra d'y arriver", a-t-il détaillé.
Fanny Rocher