BFMTV

Covid-19: un cas de variant indien identifié dans le Lot-et-Garonne

Un homme qui revenait d'Inde a été touché par le variant indien du Covid-19, dans le Lot-et-Garonne, a annoncé ce jeudi l'ARS Nouvelle-Aquitaine.

Un premier cas de variant indien a été identifié dans le Lot-et-Garonne, a annoncé l'ARS Nouvelle-Aquitaine ce jeudi.

"Je ne pense pas que ce soit le premier cas en France mais c'est le premier cas dans notre région, en Lot-et-Garonne, qui a été confirmé puisque le séquençage a été fait à Toulouse", a indiqué Benoît Elleboode, le directeur général de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine à BFMTV.

Il s'agit d'un patient qui revenait d'Inde. "Il refaisait un test puisqu'il devait repartir à l'étranger. C'est là que dans tout le dispositif qui est fait pour repérer les variants, on a identifié que c'était le variant indien", a-t-il précisé.

Dans un communiqué diffusé ce jeudi soir, la Direction générale de la Santé (DGS) a précisé qu'il s'agissait d'une femme testée positive le 9 avril et qu'elle s'était isolée avec sa famille à son domicile.

"Dès que les résultats du test RT-PCR ont été connus, et avant même l’obtention des résultats du séquençage, les mesures d’identification et d’isolement des personnes contacts à risque ont été mises en œuvre.  Seul l’un des contacts à risque identifié est devenu positif pendant son isolement. L’ensemble des contacts à risque continuent d’être suivis par l’Assurance maladie et l’ARS Nouvelle-Aquitaine", a poursuivi la DGS dans son communiqué.

Un cas suspect à Bordeaux

Un cas suspect a également été identifié à Bordeaux. Cette personne revenait elle aussi d'Inde et a le Covid-19.

"On suspecte que ce soit le variant indien au criblage. Le virus est en train d'être séquencé au CHU de Bordeaux et on aura la réponse en fin de semaine", a ajouté le directeur général de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine.

Les deux cas "ne sont pas pour l'instant des cas graves" et "ils ne sont pas hospitalisés".

Mardi, Olivier Véran, en visite à l'ARS Île-de-France, avait annoncé qu'aucun cas de variant indien n'avait encore été détecté en France.

Vincent Hénin avec Clément Boutin