BFMTV

Covid-19: les vaccinations des soignants de plus de 50 ans ont commencé en Île-de-France

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi une "accélération" de la campagne de vaccination contre le coronavirus en permettant aux soignants de plus de 50 ans de se vacciner "dès lundi".

La campagne de vaccination contre le coronavirus visant les soignants de plus de 50 ans a démarré avec quelques jours d'avance en Île-de-France, a annoncé Martin Hirsch, le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, sur Twitter. Plusieurs soignants ont pu recevoir la première dose du vaccin vendredi à l'hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé jeudi une "accélération" de la campagne de vaccination contre le coronavirus en permettant aux soignants de plus de 50 ans de se vacciner "dès lundi".

Entre méfiance et appels à accélérer la vaccination

Une nouvelle qui a ravi certains médecins, qui ne comprennent pas la méfiance qui existe autour de ce vaccin. "On a pas mal de recul: des milliers de personnes se sont déjà fait vacciner. Il y a eu quelques réactions, mais c'est rien comparé au coronavirus", rassure ainsi le professeur Imad Kansau, infectiologue à l'hôpital Antoine Béclère de Clamart, qui précise qu'il se fera vacciner dès cette semaine.

D'autres, en revanche, regrettent, malgré cette nouvelle étape dans la campagne de vaccination, un processus trop lent.

"C'est une opération médiatique", critique ainsi Christophe Prudhomme, porte-parole de l'association des médecins urgentistes de France. "Combien de personnes ont été vaccinées ce vendredi? Quatre, cinq, dix? Ce n'est pas sérieux, nous prenons du retard par rapport à de très nombreux pays."

Depuis quelques jours, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer un "démarrage très lent", de la campagne de vaccination en France dû notamment au difficile recueil du consentement chez les patients et au maintien du patient en observation 15 minutes après l'injection. Quelques centaines de personnes ont été vaccinées au total ce samedi en France, contre des milliers en Allemagne ou en Italie.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV