BFMTV

Covid-19: le nombre de cas explose en Martinique, de nouvelles mesures mises en place

L'hôpital de Fort-de-France, en Martinique (photo d'illustration).

L'hôpital de Fort-de-France, en Martinique (photo d'illustration). - Nicolas Derné / AFP

Pour contrer l'envolée des cas, le préfet de la région a indiqué que les activités de restauration en intérieur étaient désormais prohibées.

La situation sanitaire est particulièrement préoccupante en Martinique. Avec 2241 cas positifs et cinq décès entre le 12 et le 18 juillet, l'île est entrée dans la quatrième vague de l'épidémie de Covid-19 avec une progression du variant Delta, selon un bilan de l'Agence régionale de santé publié ce mardi.

C'est la première fois depuis le début de l'épidémie que la barre des 2000 cas est franchie. Le taux d'incidence (nombre de cas sur 7 jours pour 100.000 habitants) passe de 278 à 625. Et le taux de positivité (proportion de tests positifs sur l'ensemble des analyses) passe de 10 à 15%.

"Le variant Delta progresse en Martinique et concerne désormais 9% des nouveaux cas", a précisé Olivier Coudin, le directeur adjoint de l'ARS. Avant de préciser: "Au CHU, près de 80 patients sont en cours d'hospitalisation (contre 29 dont 7 en réanimation la semaine dernière." De fait, des patients pourraient être transférés vers la métropole, avaient indiqué lundi les autorités sanitaires locales.

Appel à la responsabilité

Lors d'une conférence de presse tenue ce mardi, le préfet de région Stanislas Cazelle a assuré qu'il fallait "trouver un équilibre entre liberté et responsabilité." En revanche, ce dernier n'a pas pris de nouvelles restrictions visant directement la population, déjà soumise à un couvre-feu de 21h à 5h.

Pour autant, ce dernier a annoncé deux nouvelles mesures concernant les restaurants ainsi que l'accès à certains lieux, soumis au pass sanitaire. Ainsi, les activités de restauration en intérieur sont désormais interdites, alors que celles en extérieur ainsi que la vente à emporter peuvent se poursuivre, souligne Martinique la 1ère.

De plus, comme le précise la chaîne publique, comme en métropole, le pass sanitaire devient désormais obligatoire pour accéder aux salles de spectacle, cinéma et théâtre, ainsi que les salles de sport s'ils réunissent plus de 50 personnes simultanément. 

Lors de son ultime prise de parole, le président de la République Emmanuel Macron avait d'ailleurs annoncé le retour de l'état d'urgence sanitaire, ainsi que du couvre-feu, en Martinique et à la Réunion.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV