BFMTV

Covid-19: le couvre-feu prolongé sur l'île de Saint-Martin

Du personnel médical à l'hôpital de Saint-Martin en août 2017.

Du personnel médical à l'hôpital de Saint-Martin en août 2017. - Helene Valenzuela

La préfecture de Saint-Martin a acté la prolongation du couvre-feu sur l'ensemble de l'île pour stabiliser l'épidémie. Selon les autorités locales, 113 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés la semaine dernière.

La préfecture de Saint-Martin a décidé de prolonger encore quelques jours le couvre-feu sur le territoire de l'île antillaise, pour assurer la stabilisation de l'épidémie, à l'heure où le gouvernement a allégé les mesures restrictives dans les territoires voisins.

Si la situation sanitaire semble se stabiliser, le secrétaire général Mikaël Doré a annoncé mardi en conférence de presse "qu'au regard des chiffres le préfet maintient jusqu'à la fin de la semaine le couvre-feu de 20 heures à 3 heures du matin".

"Aujourd'hui on a une situation qui revient quasiment à la normale aux Antilles, avec une exception à Saint-Martin pour laquelle les chiffres ne sont malheureusement pas très bon, et pour laquelle on a des mesures de couvre-feu et une vaccination qu'on cherche à accélérer", a déclaré le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu, ce mercredi sur Public Sénat.

113 nouveaux cas recensés la semaine dernière

Selon le bilan de l'ARS, l'île compte "113 nouveaux cas recensés la semaine dernière, 10 patients hospitalisés et 4 évacuations sanitaires ces derniers jours". En fonction des chiffres globaux de la situation sanitaire, "pas seulement les cas positifs mais ceux aussi de la situation à l'hôpital et les évacuations sanitaires", la Préfecture annoncera si les mesures sont maintenues ou allégées.

"On a subi deux moments", a expliqué Mickaël Doré, "une remontée importante du nombre de cas, des transferts en Guadeloupe et des décès (7 depuis le 20 mai). Et depuis deux semaines, on constate une inflexion à la baisse.".

Des mesures spécifiques devraient concerner le territoire puisque c'est le 9 juin 2021 que sont levés les motifs impérieux pour voyager de l'Hexagone vers les Antilles. Les autorités ont une nouvelle fois appelé la population à profiter du vaccinodrome. Conçu pour accueillir entre 300 et 400 personnes pour l'administration des doses Pfizer n'en accueille qu'une centaine chaque jour.

S.B.M avec AFP