BFMTV

Covid-19: le cluster lié au variant anglais à Marseille "maîtrisé et sous contrôle"

Image du variant britannique du nouveau coronavirus, qui cause la maladie du Covid-19, sur un écran à l'IHU à Marseille, le 11 janvier 2021

Image du variant britannique du nouveau coronavirus, qui cause la maladie du Covid-19, sur un écran à l'IHU à Marseille, le 11 janvier 2021 - Christophe SIMON © 2019 AFP

Selon l'Agance régionale de santé, les 24 malades de ce foyer épidémique ont probablement bien été tous infectés par cette souche.

Le cluster marseillais lié au variant anglais du coronavirus à l'origine du Covid-19 est "maîtrisé et sous contrôle", a indiqué mardi l'Agence régionale de santé (ARS), selon laquelle les 24 malades de ce foyer épidémique ont probablement bien été tous infectés par cette souche.

"Le cluster est maîtrisé et sous contrôle. Il sera considéré comme clôturé lorsque le dernier des patients positifs placés à l'isolement pendant sept jours aura effectué un test négatif", a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'ARS de Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Après qu'une première personne a été testée positive au nouveau variant anglais, la semaine dernière, à Marseille, dans une famille française vivant à Londres et désormais repartie en Angleterre, 23 autres personnes avaient été testées positives au Covid-19 parmi les 45 cas contacts identifiés de ce "patient zéro".

"Le protocole national prévoit que l'on teste en séquençage le patient zéro et le dernier cas identifié dans les cas contacts les plus éloignés. On l'a fait et on en a ajouté six supplémentaires", a encore expliqué la porte-parole de l'ARS.

Une famille à l'origine de la contamination

Les premiers résultats communiqués lundi ont montré que six relevaient "à 100%" de cette mutation. Les deux derniers prélèvements "n'ont été que partiellement identifiés par le séquençage", a poursuivi mardi l'ARS, qui les considère cependant comme "des cas possibles".

"On n'a pas besoin d'envoyer tous les prélèvements en séquençage pour savoir, sur la base de ces premiers résultats, que l'ensemble des personnes positives au Covid dans ce cluster relevaient bien de la souche britannique", a-t-on encore ajouté de même source.

À l'origine de cette contamination figure une famille de cinq personnes qui était arrivée à Marseille le 19 décembre venant de Londres pour les fêtes de fin d'année. Ils s'étaient autoconfinés pendant cinq jours et avaient effectué un test PCR dont le résultat avait été négatif, a précisé l'ARS.

Mais l'un de ses membres qui a passé Noël en famille et participé plus tard à un regroupement entre amis a ressenti le 28 décembre des premiers symptômes du Covid-19.

Il a alors effectué le 31 décembre un test à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille qui s'est révélé positif. Un séquençage de son prélèvement a permis en fin de semaine l'identification de l'origine britannique de la souche.

C.M. avec AFP