BFMTV

Covid-19: l'OMS met en garde les jeunes, " pas invincibles face au virus"

Les discothèques et les bars de nuit constituent des "amplificateurs de la transmission du virus" selon l'OMS. (illustration)

Les discothèques et les bars de nuit constituent des "amplificateurs de la transmission du virus" selon l'OMS. (illustration) - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Selon l'OMS, le relâchement du respect des gestes barrières observé chez les jeunes adultes pendant la période estivale serait responsable d'une partie des nouvelles contaminations.

Les jeunes "ne sont pas invincibles" face au Covid-19, a averti jeudi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus. Ils seraient trop nombreux à "baisser leur garde" face au Covid-19, entraînant ainsi une hausse de la transmission du virus, a-t-il ajouté.

"Nous l'avons dit et nous le redisons encore: les jeunes peuvent être contaminés, les jeunes peuvent mourir, et les jeunes peuvent transmettre le virus", a-t-il martelé, les exhortant à "prendre les mêmes précautions que les autres pour se protéger du virus et pour protéger les autres."

"Les jeunes devraient être à la pointe du changement dans les nouvelles attitudes sociales induites par la pandémie - distanciation physique, lavage des mains, port du masque lorsque la distanciation est impossible... -", a insisté le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Un virus dangereux, même pour les jeunes

D'autre part, si le coronavirus dans ses formes graves touche essentiellement des personnes âgées ou déjà atteintes d'autres pathologies, la maladie, même dans ses formes modérées, "peut affecter de nombreux organes. Nous ne savons pas quel est l'impact à long terme", a mis en garde le responsable des urgences sanitaires de l'OMS, le docteur Michael Ryan.

Le Covid-19 "entraîne une inflammation des poumons, mais il a aussi été constaté que ce processus inflammatoire peut s'étendre au système cardiovasculaire, dans le sang, le coeur, dans d'autres organes...", a-t-il dit.

"Ne prenez pas de risques inconsidérés. Les risques à l'heure actuelle ne peuvent pas être quantifiés clairement", a-t-il insisté.

Les discothèques et les bars de nuit en cause

Des flambées de cas de coronavirus ont été observées dans des pays européens où les jeunes en vacances vont dans les bars ou organisent des soirées sur les plages. Les discothèques et les bars de nuit constituent notamment "des amplificateurs de la transmission du virus", a souligné une responsable de l'OMS, Maria Van Kerkhove.

"Il semble que les rebonds de cas dans certains pays sont en partie dus à des jeunes qui baissent la garde pendant l'été dans l'hémisphère nord", a remarqué le directeur général de l'organisation.

Au Canada, les moins de 39 ans constituent une nette majorité des nouveaux cas de Covid-19, ont averti le week-end dernier les autorités sanitaires du pays. En France aussi, l'ARS de Nouvelle-Aquitaine a relevé la semaine dernière un bon des contaminations chez les 15-44 ans dans la région.

La pandémie a fait près de 670.000 morts dans le monde et plus de 17 millions de cas ont été diagnostiqués depuis fin décembre.

Par MH avec AFP