BFMTV

Covid-19: "Il n'y a pas de virulence moindre" du virus, prévient la médecin et chercheuse Anne Sénéquier

La médecin, chercheuse et co-directrice à l'IRIS Anne Sénéquier affirme ce lundi soir sur BFMTV que le Covid-19 n'est pas moins virulent qu'avant l'été.

"Il n'y a pas de virulence moindre" du Covid-19 actuellement, a affirmé ce lundi soir sur notre antenne Anne Sénéquier, médecin, chercheuse et co-directrice à l'IRIS.

"Cela serait une erreur de se focaliser uniquement sur ce qui se passe en France, c'est une pandémie, c'est donc intéressant de voir ce qu'il se passe ailleurs. Cette souche virale, qu'on a dit avoir muté, est la même qui s'est retrouvée aux Etats-Unis pendant la vague du mois de juillet, c'est celle qui est en train de ravager l'Inde. Donc, non, il n'y a pas de virulence moindre" du virus actuellement, a rappelé la médecin.

"Il faut craindre la suite"

Selon Anne Sénéquier, les "hospitalisations sont encore basses", car "on teste plus, donc il y a plus d'asymptomatiques" et "plus de gens jeunes" qui font moins de "comorbidités" par rapport à la situation d'avant l'été. S'ajoutent à ces fateurs "une meilleure prise en charge en réanimation".

"Mais ne peut pas se reposer sur ces lauriers-là. Aujourd'hui, il faut craindre la suite pour diminuer l'impact" du coronavirus au maximum, a-t-elle souligné.

Fanny Rocher